Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Médecines parallèles et risques sectaires

Face au prosélytisme et à l'opportunisme de certains «gourous» aux pratiques thérapeutiques ou de mieux-être non-conventionnelles, l'Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) et ses partenaires (*) co-organisent, le 3 octobre 2009, un colloque sur le thème « Médecines parallèles et risques sectaires ». Marcel Rufo, Georges Fennec, Pierre Le Coz et Richard Monvoisin sensibiliseront les participants aux mécanismes pseudo-scientifiques utilisés et aux menaces qu'ils représentent. En effet, les conséquences peuvent être douloureuses voire dramatiques si l'on se réfère aux nombreuses victimes qui ont appelé à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) et aux témoignages des associations de défense.

Face au prosélytisme et à l’opportunisme de certains «gourous» aux pratiques thérapeutiques ou de mieux-être non-conventionnelles, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) et ses partenaires (*) co-organisent, le 3 octobre 2009, un colloque sur le thème « Médecines parallèles et risques sectaires ». Marcel Rufo, Georges Fennec, Pierre Le Coz et Richard Monvoisin sensibiliseront les participants aux mécanismes pseudo-scientifiques utilisés et aux menaces qu’ils représentent. En effet, les conséquences peuvent être douloureuses voire dramatiques si l’on se réfère aux nombreuses victimes qui ont appelé à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) et aux témoignages des associations de défense.

Il ne s’agit pas de condamner l’ensemble d’une profession mais de distinguer les « praticiens et acteurs du corps et de l’esprit » aux comportements éthiques et raisonnables de leurs confrères peu scrupuleux. Le Groupe d’Etude des mouvements de Pensée en vue de la Protection de l’Individu (GEMPPI) a d’ailleurs élaboré la charte des « Praticiens et acteurs du corps et de l’esprit » en 2008. Le GEMPPI tient également le registre des inscrits. Association extérieure et indépendante, le GEMPPI ne peut être accusé de complaisance. La sécurisation des pratiques par cette instance offre aux usagers une garantie de sérieux et évite aux prestataires de services un amalgame avec des professionnels moins consciencieux.
Suite à un premier bilan plutôt positif concernant sa charte, le GEMPPI envisage, en complément, d’encadrer un centre répondant aux attentes des usagers dans les secteurs du mieux être et du développement personnel.

(*) les co-organisateurs
Le GEMPPI – Groupe d’Etude des mouvements de Pensée en vue de la Protection de l’Individu
L’AP-HM – Assistance publique – Hôpitaux de Marseille
L’EEM – Espace Ethique Méditerranéen
Le CEREM – Centre d’Etude et de Recherche en Ethique Médicale

Programme
09h00-09h05 : Accueil, présentation de la journée par le président du GEMPPI,

09h05-09h15. Introduction par le Directeur de la recherche de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM).

09h15-10h15 : Point de vue de M. Georges Fenech, président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), président de la commission parlementaire de 2006 relative à l’influence des mouvements sectaires sur les mineurs
Débat avec la salle

10h15-11h00 : Point de vue philosophique avec Pierre Le Coz (Philosophe, Vice président du Comité National d’Ethique) suivi de quelques questions
Débat avec la salle

1100-12h15 : Point de vue psychiatrique du Pr Marcel Rufo (Pédopsychiatre)
Débat avec la salle

12h15-13h00 : Débat et table ronde avec les 3 intervenants du matin
Déjeuner

14h30-15h30 : La médecine quantique et ses dérives. Avec Richard Monvoisin, scientifique, membre de l’Observatoire Zététique
Débat avec la salle

15h30 : Bilan d’une année de fonctionnement de la charte des praticiens et acteurs du corps et de l’esprit. Lancement de conventions renforcées avec un centre de ressourcement et d’une école de psychothérapie à Marseille. Avec Didier Pachoud, président du GEMPPI, Audrey Serou, psychothérapeute et Elisabeth Munro, psychologue professeure de yoga.
Après le bilan de la première année de la charte et du registre des praticiens et acteurs du corps et de l’esprit, consultation des participants pour une réflexion sur les améliorations à y apporter et sur le projet d’accompagner des alternatives aux pratiques de groupes vecteurs de dérives sectaires.

En pratique: Samedi 3 octobre 2009 – Amphithéâtre HA1 de l’hôpital adultes de La Timone – 264, rue St Pierre 13005 Marseille
www.gemppi.org

Participation gratuite dans la limite des places disponibles. Inscription obligatoire au GEMPPI Tel/fax : 04 91 08 72 22 – Portable : 06 76 01 94 95
gemppi@wanadoo.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”