Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

NL2018472 C’est à qui de nous dire, ce qu’il faut en déduire.

Éric EG Nogard rnChroniqueur d’Analyse Écologie Économie Politique rn24 rue Osman Nadeau Voie 3 Ravine-Vilaine 97200 Fort-de-France MartiniquernTé l 0596798102 Port 0696856708 E mail eric.nogard@orange.frrn rnrnrnrnLe Cri d’Alarme.rnChronique d’Éric E.G. NOGARDrnDe l’Ex. Martinique Province Française d’Amérique Amie du Canada (1061 Titres).rnrn==========rnrnrnrn==========rnrn « Notre Métier n’est pas de faire plaisir, Non plus de faire tort à qui que ce soit, Ni pour quoi que ce soit, Il est de porter la plume dans la plaie ». (Albert LONDRES).rnrn*** ***rnPardonnez-nous si jamais, tel Aristarque De SAMOS, nous troublons quelque part, jusqu’au « Repos des Dieux ». (Éric EG Nogard, Chroniqueur).rnrn==========rnrnNewsLetter : 2018/472 rnrnFort-de-France, le 21 Mai 2018 rnrnC’est à qui de nous dire, ce qu’il faut en déduire.rn=====rn rnC’est à qui de nous dire, ce qu’il faut en déduire.rnrnÉric EG NogardrnChroniqueur.rnrn*** *** ***rnrnrnC’est à qui de nous dire, ce qu’il faut en déduire.rnrnrnrnF1 : Celui-ci Pêche sans Pécher.rnrnrnA suivre la Presse Locale, le Détournement de Fonds Publics ou Privés serait une Spécialité, voire une Spécificité de l’Île de la Martinique.rnrnSerait-elle devenue une Vultures Island, et le Peuple Martiniquais la Proie de Vautours insatiables.rnrnNous ne dirons pas tous, certains de nos pots de confiture attendant leur tour d’être découverts.rnrnNéanmoins, à peu près tous nous paraît raisonnable, alors, allons-y le cœur léger, la langue libre aussi franche que la lame de l’épée.rnrnrnF2 : Yvon PACQUITrn2,5 Millions d’Euros Envolés,rnChef de Département au Crédit Agricole de Martinique sous Maurice LAOUCHEZ,rn1er Adjoint au Maire de Fort-de-France, Collectionneur de Directions,rnFonds Détournés à Odyssi.rnrnrnPas un Service Financier de la Martinique, excepté les rares qui attendent leur tour d’être passés au scanner, n’échappe non pas à la suspicion, mais à la Conviction de Corruption sur le fondement de Colossaux Détournements de Fonds, cette triste Réalité qui affame les plus humbles.rnrnAu point que, n’en pouvant mais, tous les Services centraux se sont vus obligés de transférer en France Continentale les Centres de Collecte des Finances de tous les Services Publics de l’Île.rnrnrnQuant à ces Fonds Détournés, par qui le seraient-ils, de ceux qui en sont concernés, les Administrateurs, les Experts-comptables de Surveillance, ou les Tributaires, c\'est-à-dire ceux d’en bas comme l’eût dit l’illustre RAFFARIN.rnrnC’est à qui de nous dire, ce qu’il faut en déduire.rnrnrnF3 : Jean CRUSOLrn3,5 Millions d\'Euros Envolés,rnEx-député Européen, Professeur d’Économie,rnFonds Détournés à la SODEM. rnrnrnS’agissant de ceux d’en bas… les Croquantes et les Croquants, même pris de l’envie de croquer, quelle croquignole serait laissée à leur portée pour qu’ils ne soient repérés et coffrés sitôt le manque du moindre cooky, du moindre Cent à l’appel des Services Comptables.rnrnS’agissant de la Vigilance de nos Experts Comptables et Comités de Surveillance aux yeux d’Argus, ne serait-il pas incongru des les sous-estimer dans l’exercice de leur Fonction… rien ne peut leur échapper et rien ne leur échappe, mais cela suffit-il quand un Bouc Émissaire leur est si nécessaire bien souvent.rnrnQuelle serait leur Fonction.rnrnQuel serait leur Problème.rnrnrnF4 : Fred CÉLIMȆNE,rn10 Millions d’Euros Envolés,rnProfesseur à l’UAG,rnDirecteur du CEREGMIA :rnDétournement de Fonds en Bande Organisée (par Qui)rnAu détriment de l’Union Européenne.rnrnrnReste les Pédégés (PDG) et autres Crocodiliens du Péculat.rnrnSi on devait rappeler combien d’entre eux ont été « interrogés » depuis trois quarts de Siècle et combien d’entre eux se sont fait pincer comme ils le méritaient et comme ils le méritent… la Liste serait longue, une queue de Cerf-volant.rnrnMais de ce Cerf-volant, qui donc en tient le fil, ce fil que nul ne voit.rnrnrnN’est-ce pas à en Conclure que la Martinique, si elle n’est un Paradis Fiscal, n’est pas manchote à Détourner les Fonds tout comme à se Défendre d’en avoir Détournés, les « Présumés Détourneurs » se retrouvant Tous partout où se font sentir les effluves des Deniers, que Publics, que Privés.rnrnEt tous, toujours Unis dans leur Confusionnisme.rnrnN’est-ce pas à en Conclure que la Martinique serait bien devenue une Île aux Vautours.rnrnrnF5 : Un Vol de Vautours… Unis et Solidaires.rnrnrnN’est-ce pas à en Conclure que le Dieu des Voleurs a pris l’Île dans ses Serres sans que nul ne puisse l’en dégager ni même lui administrer le moindre Analgésique Juridictionnel, Administratif ou Culturel.rnrnIl est vrai qu’il y a la France qui éponge… n’est-ce pas déjà ça mais cela durera-t-il, eu égard à nos frasques plus ahurissantes les unes que les autres, en matière de Péculat et de Choix Institutionnel.rnrnrnSauf à nos Caciques de nous dire ce qu’il faut en Conclure ou comment il se fait que Détourner les Fonds Publics ou Privés fasse la Réputation de la Martinique.rnrnSauf à nos Caciques de nous expliquer à quoi ils jouent au vu de tels Pillages.rnrnrnF6 : … Martinique is now a “Vultures Island”, isn’t.rnrnrnSoutenons donc nos Naufrageurs et bien nous en prendra de ne pas y voir clair :rnrnNous voilà devenus une Vultures Island.rnrnÉric EG NogardrnChroniqueur.rnrn*** *** ***rnrnNe Peut être reproduit - même partiellement - sans l’autorisation de l’Auteur.rnrn*** *** ***rnrnNota : Nous ne traitons que de Faits et de Noms rendus Publics.rnrn*** *** ***rnrnLiens Suggérés :rnrn• http://www.lecarrefourdesopinions.carn• http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/reflexionsrnrn==================================================================rn

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.