Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nouveau campus paramédical stéphanois : 1 000 étudiants et stagiaires accueillis

Depuis le 10 mai 2016 les 4 instituts de formation paramédicaux et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence, sont regroupés à l’Hôpital Bellevue pour accueillir plus de 1 000 étudiants et stagiaires par an dans des conditions d'études optimales.
Depuis le 10 mai 2016 les 4 instituts de formation paramédicaux et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence, sont regroupés à l’Hôpital Bellevue pour accueillir plus de 1 000 étudiants et stagiaires par an dans des conditions d’études optimales.
L’Institut de Formation des Cadres de Santé (IFCS), l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), l’Institut de Formation des Aides-Soignants (IFAS) et  l’Institut de Formation des Ambulanciers (IFA) forment chaque année plus de 500 étudiants.
Les métiers du soin attirent toujours les jeunes. Avec 1 109 inscriptions pour 120 places en 2016, l’IFSI du CHU a reçu le plus grand nombre de candidats au concours d’Infirmier au niveau départemental. Quant au pourcentage de réussite, les instituts du CHU affichent des scores supérieurs aux moyennes régionales et nationales
La formation continue constitue également une part importante des cours dispensés. Les centres enregistrent plus de 15 000 heures et accueillent 500 stagiaires au sein de 17 formations.

Les étudiants seront désormais plus proches du centre de documentation du CHU et de la bibliothèque universitaire et l’offre de formation continue va pouvoir être développée grâce à la mobilisation facilitée des compétences des différents formateurs.
Ce regroupement, riche en synergies, s’inscrit dans la perspective du « CHU à deux sites » puisqu’il permet la libération du site de Technopôle.  
Une politique territoriale coordonnée
Demain, les complémentarités entre formations paramédicales dans le Sud-Loire seront renforcées par la mise en place d’une direction commune entre les différents instituts de formation du CHU et du Centre Hospitalier du Gie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.