Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nouveaux espaces hospitaliers signés Nishikawa

Le 15 décembre 2006 sera inaugurée l'oeuvre " Physalis Partitura " conçue par le plasticien japonais Katsuhito Nishikawa (voir photos ci-dessous). Cette Commande Publique du CHRU de Lille, conduite dans le cadre de la modernisation de l'hôpital Claude Huriez, a reçu le soutien du Ministère de la culture et de la communication et de l'Europe avec le fonds européen de développement régional.

Le 15 décembre 2006 sera inaugurée l’oeuvre  » Physalis Partitura  » conçue par le plasticien japonais Katsuhito Nishikawa. Cette Commande Publique du CHRU de Lille, conduite dans le cadre de la modernisation de l’hôpital Claude Huriez, a reçu le soutien du Ministère de la culture et de la communication et de l’Europe avec le fonds européen de développement régional.

L’art accompagne le visiteur de l’esplanade aux ailes latérales
Invité en 1997 à embellir et à humaniser la vaste Cour d’Honneur jouxtant la Faculté de Médecine et l’Hôpital Huriez ainsi qu’un certain nombre d’espaces d’accueil ( 5 500 m 2 artistiquement investis ), Katsuhito Nishikawa s’est tout d’abord attaché à repenser l’échelle de la Cour d’Honneur. Une esplanade pacifiante a vu le jour, constituée d’un dallage à l’ample quadrillage induisant une nouvelle dynamique tandis que 24 sculptures- physalis implantés géométriquement mettent en tension la volumétrie du patrimoine bâti d’une façon favorable au visiteur. 70 magnolias sont plantés, choisis pour les métamorphoses esthétiques qu’ils présenteront au fil des saisons.

Des bancs de pierre achèvent de rendre les lieux accueillants de jour tandis qu’à la nuit tombée un éclairage constitué de multiples points au sol offre métaphoriquement la vision d’un ciel étoilé depuis les étages des bâtiments encerclant la cour.

Katsuhito Nishikawa est également intervenu dans le hall d’honneur, par le choix de matériaux conviviaux : parquet blond, choix d’un  » blanc chaud  » pour habiller les murs, incrustations de pierres rappelant le tramage extérieur, pièces de mobilier en bouleau de Finlande aux finitions mates qui donnent une impression de netteté, d’accessibilité et de douceur.

Katsuhito Nishikawa a déjà réalisé une vingtaine de Commandes Publiques dans le monde notamment pour le High Tech Center de Yokohama ( Japon ), Pour le Musée en Plein-Air de Kirishima ( Japon ), pour la Ville de Düsseldorf ( Allemagne), ou pour le Parc de Wesserling (Alsace – France ). Toutes se veulent témoin du lien indéfectible unissant la nature et l’homme. Katsuhito Nishikawa a un champ d’intervention large qui touche aussi bien l’architecture, l’environnement, le mobilier que la sculpture ou le dessin.

Maître d’ouvrage CHRU de Lille
Maître d’oeuvre Philippe Faucret, architecte
Paysagiste Sylvain Flipo, Agence Empreinte

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”