Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Au CHU de Reims, une exposition permanente dans le hall de l'Institut Alix de Champagne et la participation du personnel à la course sur route "Reims à toutes jambes" témoignent de la mobilisation générale en faveur du dépistage du cancer du sein.

Au CHU de Reims, une exposition permanente dans le hall de l’Institut Alix de Champagne et la participation du personnel à la course sur route « Reims à toutes jambes » témoignent de la mobilisation générale en faveur du dépistage du cancer du sein.

En Champagne-Ardenne aussi les acteurs de la cancérologie (professionnels et associations de patients), les structures de gestion des dépistages organisés et les partenaires institutionnels (ARS, Conseil Régional) ont souhaité s’associer à la campagne nationale « Octobre rose » en faveur du dépistage du cancer du sein.

Au CHU de Reims, une exposition réalisée par le service de Gynécologie-Obstétrique et intitulée « Du dépistage du cancer du sein à la guérison » vient de s’installer dans le hall de l’Institut Alix de Champagne pour toute la durée de ce mois de sensibilisation.

Une grande journée d’animations clôturée par une soirée-débat grand public et soignants est prévue le samedi 16 octobre au Centre des Congrès de Reims, en présence de Luc Ferry pour une conférence sur le thème : « La recherche de l’Ethique, l’éthique de la recherche ». Le CHU de Reims est partenaire de cette opération.

Enfin, le monde médical et paramédical, l’ensemble des professionnels du CHU ainsi que les étudiants de l’Institut Régional de Formation, prendront part à la course « Reims à toutes jambes » le dimanche 17 octobre.

Pour mémoire, grâce au plateau technique dont dispose le CHU de Reims et à un partenariat privilégié avec l’Institut Jean Godinot (Centre Régional de Lutte Contre le Cancer) au travers d’un Groupement de Coopération Sanitaire, les patientes atteintes de cancer du sein en Champagne-Ardenne bénéficient de moyens performants à toutes les étapes de leur prise en charge.

Enfin, le service de Gynécologie-Obstétrique du CHU est présent sur le terrain de la recherche fondamentale (analyse des processus d’invasion tumorale) et clinique, mais aussi sur le plan de l’enseignement universitaire et post-universitaire.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.