Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ouverture de l’unité d’hospitalisation en addictologie

L’unité d’hospitalisation d’Addictologie du CHU de Nice, récemment ouverte à l’Hôpital Archet 2, a été présentée à la presse ainsi qu'aux professionnels de santé lundi 2 mai 2011.

L’unité d’hospitalisation d’Addictologie du CHU de Nice, récemment ouverte à l’Hôpital Archet 2, a été présentée à la presse ainsi qu’aux professionnels de santé lundi 2 mai 2011. La visite a été conduite par le Pr Xavier Hébuterne, chef du Pôle Digestif, le Dr Christian Carrère, médecin responsable de l’unité et le Pr Albert Tran, chef du service d’Hépatologie. 
L’addictologie est l’étude de la dépendance physiologique et psychologique à une substance ou à un comportement. Cette discipline permet de prendre en charge dans un cadre commun, les psychopathologies entraînant les rapports de dépendance (toxicomanie, jeu pathologique, alcoolisme, tabagisme, mais aussi anorexie, boulimie…).
Dans l’unité d’hospitalisation d’une capacité de 15 lits dont 6 chambres individuelles avec WC, les soins sont dispensés sur une période de deux semaines – incluant le week-end en fonction de l’évolution et de la compliance des personnes.
Chaque année, près de 425 patients sont soignés au Centre d’Addictologie du CHU par des équipes qui se composent de : médecins, psychologues, assistante sociale, diététicienne, secrétaire, cadre de santé, infirmières, monitrice éducatrice, aides-soignantes, agents des services hospitaliers. 

Principales affections traitées

Les addictions avec substances, les pathologies avec comorbidités, les somatiques et psychologiques, les névroses, les psychiatries bipolaires… 
Une offre large d’activités telles que : le sport, la balnéothérapie, les ateliers et les animations par la remise en forme (yoga, musicothérapie, relaxation ; soins aux huiles essentielles, groupes de parole ; ateliers mémoire, écriture, revue de presse…) font partie intégrante du soin. Parmi les soins, sont également communiquées, des informations récentes sur le VIH, l’alcool, le VHC, le tabac et le cannabis.
Par ailleurs, des Centres de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) sont organisés en rendez-vous de consultation et Centre Méthadone.
Une Equipe Mobile ELSA (Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie) renforce la cohésion de l’ensemble.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.