Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

PC portable et internet haut débit pour les patients

Bonne nouvelle pour tous les internautes : au CHU de Limoges ils disposent désormais d'une connexion haut débit sur les cinq sites de l’établissement. Les personnes hospitalisées pourront surfer en wifi (sans fil) à partir de leur PC portable ou d’un smartphone - compter 12 euros la semaine. Le CHU propose aussi un service de location de PC portable.

Bonne nouvelle pour tous les internautes : au CHU de Limoges ils disposent désormais d’une connexion haut débit sur les cinq sites de l’établissement. Les personnes hospitalisées pourront surfer en wifi (sans fil) à partir de leur PC portable ou d’un smartphone – compter 12 euros la semaine. Le CHU propose aussi un service de location de PC portable.
Proposée en partenariat avec la société Télécom Services, cette offre répond à un besoin croissant des patients désireux de se distraire, de s’informer, ou de garder le contact avec leur activité professionnelle ou leurs proches pendant leur séjour, ce qui est particulièrement appréciable en cas d’éloignement géographique.
Pour bénéficier de ce nouveau service, il suffit au patient d’appeler depuis sa chambre la société Télécom Service. Une hôtesse active alors à distance la connexion. Moyennant le versement d’une caution, un PC portable peut aussi être livré en chambre. Le patient indique à quel forfait il souhaite souscrire pour l’accès au réseau et/ou le prêt du terminal (jour, semaine, 10 jours, mois…). Une avance de 24H est réalisée par la société Télécom Service, avant règlement du forfait de location. Une régularisation est effectuée en fin de séjour en cas de trop perçu. Par exemple, une connexion d’une semaine au réseau haut-débit en wifi sur son propre terminal est facturée 12 €.
Inscrit dans le schéma directeur du système d’information, ce service sera bientôt suivi de la place d’un nouveau dispositif permettant cette fois aux visiteurs et consultants, de surfer au sein de l’hôpital (salles d’attente…) en wifi depuis leurs mobiles.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.