Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pédiatrie : des plafonds colorés dans les salles de soins pour braver l’angoisse

Auteur /Etablissement :
Des plafonds colorés dans les salles de soins pour braver l'angoisseTransformés en cimaises ludiques, les plafonds colorés des 4 salles de soins et de prélèvements de l'hôpital de jour de gastroentérologie et de pneumologie* réservent des surprises aux jeunes patients. Des personnages se cachent, des animaux cherchent leur compagnon... Une invitation au jeu qui entraîne le petit malade loin de l'hôpital vers un monde imaginaire. Cette technique, déjà utilisée aux HCL depuis plusieurs années, s'appelle l'hypnoanalgésie ou plus simplement distraction.

Transformés en cimaises ludiques, les plafonds colorés des 4 salles de soins et de prélèvements de l’hôpital de jour de gastroentérologie et de pneumologie* réservent des surprises aux jeunes patients. Des personnages se cachent, des animaux cherchent leur compagnon… Une invitation au jeu qui entraîne le petit malade loin de l’hôpital vers un monde imaginaire. Cette technique, déjà utilisée aux HCL depuis plusieurs années, s’appelle l’hypnoanalgésie ou plus simplement distraction.

L’anxiété de l’enfant qui doit recevoir un soin ou subir un prélèvement à laquelle s’ajoute l’angoisse des parents et peut augmenter la sensation de douleur. D’où l’idée de « distraire » l’enfant, de détourner son attention en s’appuyant sur la narration.

L’auxiliaire puéricultrice et/ou le parent poursuivent l’histoire ou le jeu de devinette. Pendant ce temps, l’infirmière prépare le matériel nécessaire. « Passer par la distraction ou l’hypnoanalgésie ne dispense pas des traitements antidouleur, comme la pommade Emla ou le gaz Kalinox. » prévient Denis Janex, cadre du service. « Ces dalles sont un outil de travail pour le personnel paramédical et une aide précieuse dans la mise en place de l’hypnoanalgésie.»

C’est parce qu’il a lui-même vécu, enfant, de nombreuses hospitalisations et les plafonds blancs que Patrick Gobour, concepteur des dalles, a eu l’idée de rendre ces lieux plus vivants. A l’HFME, d’autres lieux sont décorés de dalles, notamment aux urgences. La décoration de ces 4 salles de soins a coûté 2 000 euros, offerts par le Lion’s club de Courchevel dans le cadre de l’opération "même pas mal". L’association souhaite poursuivre cette initiative axée sur la prise en charge de la douleur, aux HCL et dans d’autres hôpitaux de la région.

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.