Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pédopsychiatrie : l’art comme support de dialogue

Le 23 juin dernier, le CHU de Besançon a accueilli l’exposition “Empreintes.” Réalisées par des adolescents du service de pédopsychiatrie, plusieurs œuvres ont ainsi vu le jour dans le cadre d’ateliers d’art-thérapie financés par l'association Du vent dans les ailes, pour sensibiliser au bien-être des enfants et adolescents souffrant de troubles psychiques.

Donner libre court à l’expression de soi. De janvier à avril 2023, le CHU de Besançon a offert à huit adolescents du service de pédopsychiatrie, la possibilité de suivre onze séances d’art-thérapie à l’extérieur de l’hôpital. Équipés du matériel nécessaire et d’une multitude de supports (gravures, moulages, impressions etc.), ces artistes en herbe ont pu s’exprimer de manière détournée, utilisant la distance pour extérioriser une émotion, un ressenti. A travers la création, c’est tout un processus psychique qui s’enclenche et fait appel à d’autres circuits que ceux du langage verbal. Des maux aux mots, cette médiation artistique fait émerger sous forme d’illustrations, un dialogue entre le patient et le thérapeute. 

Exposition "Empreintes", hall de l'hôpital Jean-Minjoz. Crédit photo : CHU de Besançon

Prendre de la distance pour mieux appréhender l’autre

Les bénéfices de cette thérapie sont visiblement nombreux. Si la création artistique est un levier permettant d’envisager un parcours thérapeutique différent mais efficace, il n’en reste pas moins que l’éprouver hors de l’hôpital vient compléter ce processus. La neutralité du lieu de création facilite les échanges entre les participants et instaure un nouveau rapport à l’autre, plus serein. Ainsi, la distance mise avec le CHU et les codes d’une consultation psychiatrique conventionnelle permettent à l’adolescent de construire un nouveau lien à l’autre, qu’il s’agisse de patients concernés ou d’accompagnateurs et art-thérapeutes. 

Pour compléter cette liste de bienfaits, le CHU de Besançon a décidé de valoriser jusqu’au 7  juillet les œuvres produites en les exposant aux regards des curieux dans le hall de l’hôpital Jean-Minjoz, permettant ainsi de donner du sens à la démarche. L’occasion aussi pour les proches de découvrir le résultat de ce travail. 

 

La rédaction avec le CHU de Besançon 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.