Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pharmacodépendance : 30% des consommateurs de médicaments psychotropes en demande de soutien

Pour prévenir les risques d’abus et d’addiction liés à la consommation de psychotropes en France, pays plus gros consommateur d’anxiolytiques et d’hypnotiques d’Europe, le CHU de Clermont-Ferrand a lancé en avril 2011 une étude* afin de mieux connaître les patients traités par benzodiazépine au-delà des 12 semaines recommandées, d’évaluer leur niveau de dépendance et de comprendre leurs besoins.

Pour prévenir les risques d’abus et d’addiction liés à la consommation de psychotropes en France, pays plus gros consommateur d’anxiolytiques et d’hypnotiques d’Europe, le CHU de Clermont-Ferrand a lancé en avril 2011 une étude* afin de mieux connaître les patients traités par benzodiazépine au-delà des 12 semaines recommandées, d’évaluer leur niveau de dépendance et de comprendre leurs besoins.
L’enquête a été menée auprès des patients présentant une ordonnance pour au moins une benzodiazépine et en consommant régulièrement depuis au moins trois mois. Les personnes étaient interrogées par les étudiants en 4e année de pharmacie au cours de leur stage en officine. L’étude a mobilisé 90 pharmacies de ville d’Auvergne, durant une semaine.

30% des consommateurs de psychotropes sont en demande de soutien

175 questionnaires ont pu être recueillis. La population recrutée comprend 70 % de femmes. Plus de 80 % consomment des benzodiazépines depuis plus d’1 an. Selon l’échelle utilisée, 40 à 64 % des patients présentent un usage problématique de benzodiazépines et 36 % ont expérimenté un syndrome de manque dont le premier symptôme évoqué est l’irritabilité. 30 % souhaitent recevoir de l’aide pour modifier leur consommation et 63 % déclarent avoir déjà fait une tentative de diminution ou d’arrêt. Enfin, 27 % des patients souffrent d’un trouble du sommeil et 37 % de troubles de la mémoire.
Les résultats de cette étude démontrent toute l’utilité de la consultation de pharmacodépendance (drogues et médicaments) ouverte en février 2011 par le Centre Addictovigilance Auvergne du CHU de Clermont-Ferrand.
Horaires du lundi au vendredi de 8h30 à 17h sur rendez-vous (04 73 751 822). Actualité pharmacodépendance sur Twitter.fr : @addictovigilant

La consommation de psychotropes en France

12 millions d’adolescents et d’adultes – soit 19 % de la population française – sont concernés par la consommation de médicaments psychotropes chaque année**. Dans 35% des cas, les durées de prescription dépassent les recommandations de 4 à 12 semaines. D’où les préoccupations concernant cette pharmacodépendance.
Correspondance : Dr Nicolas AUTHIER, nauthier@chu-clermontferrand.fr, Tél 04 73 751 822,

*Auteurs : BALAYSSAC D(2,4), PEREIRA B(2), BROUSSE G(3), ESCHALIER A(1,4,) VENNAT B(5), AUTHIER N(1,4) et le réseau des pharmaciens AMS Auvergne.
(1) Centre Addictovigilance  Auvergne / Consultation Pharmacodépendance, CHU, BP69, 63003 CLERMONT-FD. – (2) Direction Recherche Clinique et Innovations, CHU, BP69, 63003 CLERMONT-FD – (3) Urgences Psychiatriques et Psychotrauma, CHU, BP69, 63003 CLERMONT-FD – (4) UMR INSERM 766, Université d’Auvergne, Faculté de Médecine, BP38, 63001 CLERMONT-FD-
(5) Association des Maîtres de Stage en Pharmacie (AMS Auvergne), Faculté de Pharmacie, BP38, 63001 CLERMONT-FD

** The ESEMeD/MHEDEA 2000 investigators. Psychotropic drug utilization in  Europe : results from the European Study of the Epidemiological of Mental Disorders (ESEMeD) project. Acta Psychiatr Scand 2004; 109: 55-64.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.