Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Poitiers poursuit sa modernisation

Le futur centre de médecine physique et réadaptation sera signé "Ivars & Ballet". Réuni le 13 juillet dernier, le jury de concours a retenu le projet de cette équipe tourangelle, appréciant tout particulièrement sa volumétrie compacte, sa lisibilité, sa fonctionnalité et sa luminosité.

Le futur centre de médecine physique et réadaptation sera signé « Ivars & Ballet ». Réuni le 13 juillet dernier, le jury de concours a retenu le projet de cette équipe tourangelle, appréciant tout particulièrement sa volumétrie compacte, sa lisibilité, sa fonctionnalité et sa luminosité.

D’une capacité de 48 lits d’hospitalisation et de 11 places de jour et consultations externes, ce nouveau bâtiment comprendra un plateau technique de kinésithérapie – ergothérapie – balnéothérapie et un gymnase.

Chiffres-clés
Surface totale estimée à environ 7 800 m².
Budget près de 19,8 M€ pour les études et la construction du bâtiment.
Début des travaux : 4ème trimestre 2007
Livraison du bâtiment : 2ème trimestre 2009

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.