Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Premier prélèvement rénal laparoscopique à Nice

Auteur /Etablissement :
Mercredi 29 mars 2006, l'équipe de transplantation rénale dirigée par le professeur Jean Amiel, chef de service d'Urologie-Néphrologie au CHU de Nice a réalisé pour la première fois à Nice et en Région PACA un prélèvement rénal laparoscopique chez un donneur vivant.

Mercredi 29 mars 2006, l’équipe de transplantation rénale dirigée par le professeur Jean Amiel, chef de service d’Urologie-Néphrologie au CHU de Nice a réalisé pour la première fois à Nice et en Région PACA un prélèvement rénal laparoscopique chez un donneur vivant.

Le prélèvement et la transplantation ont été réalisés par le Dr Marc Gigante Chirurgien des Hôpitaux en Urologie et Transplantation Rénale au CHU, sous la coordination du Pr Jacques Toubol et l’aide du Dr Christophe Vaessen, chirurgien transplanteur à la Pitié-Salpêtrière qui a assisté le Dr Gigante. Les conditions de sécurité étaient donc optimales pour cette première niçoise.

Le donneur, père du receveur, est retourné à son domicile au cinquième jour post-opératoire et devrait reprendre son activité professionnelle au bout de quinze jours. Le receveur a recouvré quant à lui une fonction rénale normale.

L’intérêt de la laparoscopie est de réduire les pertes sanguines, la douleur post opératoire, le préjudice esthétique, la durée d’hospitalisation ainsi que la convalescence. Le don de rein devient ainsi beaucoup moins pénible pour le donneur et moins coûteux pour la société.

De par son attractivité, l’activité de donneur vivant laparoscopique pourrait rapidement se développer à Nice.

Sur le même sujet

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.