Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Première mondiale : un deuxième Gamma Knife à Marseille

Marseille est le premier site au monde équipé d'un Gamma Knife révolutionnaire : la toute première machine de radio-chirurgie du type PerfeXion. L'inauguration se déroulera le 15 septembre à la Timone en présence de Monsieur Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille.

Marseille est le premier site au monde équipé d’un Gamma Knife révolutionnaire : la toute première machine de radio-chirurgie du type PerfeXion. L’inauguration se déroulera le 15 septembre à la Timone en présence de Monsieur Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille.

Appareil de dernière génération et concentré de haute technologie, PerfeXion, marque une avancée déterminante en neurochirurgie, au bénéfice des patients venus de la région mais aussi du monde entier (USA, Nouvelle Zélande, Canada, etc.)

Le groupe d’experts mondiaux à l’origine du développement de ce nouvel instrument a choisi Marseille pour son implantation : un signe de reconnaissance de l’unité neurochirurgicale de radio-chirurgie dirigée par le Pr Jean Regis, au sein du service de neurochirurgie fonctionnelle et stéréotaxie du Pr Peragut, comme centre de référence international.

La neurochirurgie du futur
Le Gamma Knife est un outil permettant d’opérer dans le cerveau sans ouvrir la boîte crânienne et sans aucune anesthésie. Un de ses principaux avantages est de réduire considérablement les complications et d’améliorer le confort du patient. Il permet de traiter des pathologies très variées, notamment les neurinomes de l’acoustique, les malformations artério-veineuses, les méningiomes intra-crâniens, et certaines pathologies fonctionnelles dont les indications ont été particulièrement développées par l’équipe marseillaise telles que la névralgie faciale et l’épilepsie.

Le nouveau Gamma Knife devrait permettre d’étendre les indications non seulement aux lésions intra-crâniennes mais aussi aux lésions de la tête et du cou.

Un centre de référence international
Une nouvelle unité neurochirurgicale de radio-chirurgie a spécialement été créée par l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille pour permettre l’accueil de cette machine, faisant du centre de la Timone le seul en Europe à posséder deux unités « Gamma Knife » (la première a été inaugurée en 1992). En France, un seul autre Gamma Knife existe, au CHU de Lille.

Pour tout renseignement contacter l’unité de radiochirurgie au 04 91 38 70 58

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.