Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Prostatectomie radicale réalisée aux USA

Après une biopsie positive réalisée en sept 2007 à St Sauveur de Mulhouse je me suis rendu à l'hopital Healthcare PhoenixAZ où le professeur Gilberto BRITO m'a opéré le 29 janvier 2008. Après un séjour de 24h en clinique j'ai joué au tennis un mois après et depuis tout va bien à part une baisse d'érection.

Je me suis rendu aux USA car la méthode da Vinci avait fait ses preuves depuis plusieurs années.J’ai reçu un rapport détaillé de mon intervention ; la perte de sang a été de 150 grs.Le lendemain de l’opération le laboratoire qui a analysé ma prostate m’a annoncé que le cancer n’a vait pas quitté la capsule et donc aucun traitement supplémentaire; depuisle PSA est de O,O1.
Le coût total s’est élévé à 15.300 dollars.
Aux USA les délais sont beaucoup plus courts; en France pour avoir un Rendez-vous il faut attendre plusieurs mois et le cancer peut quitter la capsule prostatique et ainsi il faudra des rayons et autres traitements.
Mon urologue de Mulhouse le Dr Schoenahl était étonné que je paye de ma poche cette opération ;je lui ai répondu que si j’achète une voiture ce n’est pas la Sécu. qui règle la facture et en matière de santé il ne faut pas hésiter!
A votre équipe je souhaite beaucoup de succès et que bientôt vous aurez plusieurs dizaines de robots da Vinci à Strasbourg.
Armand BOEHLER 68800 THANN

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.