Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Recherche : la dynamique montpelliéraine boostée par la SATT AxLR

Valorisation de la recherche, transfert de technologie, management de la propriété intellectuelle, gestion de plates-formes technologiques et réponse aux appels d’offres européens… la Société d’accélération de transferts de technologies (SATT) AxLR et le CHRU de Montpellier s’unissent officiellement pour promouvoir la recherche publique.

Valorisation de la recherche, transfert de technologie, management de la propriété intellectuelle, gestion de plates-formes technologiques et réponse aux appels d’offres européens… la Société d’accélération de transferts de technologies (SATT) AxLR et le CHRU de Montpellier s’unissent officiellement pour promouvoir la recherche publique.

Après une année de coopération sur 6 projets conduits par des équipes mixtes impliquant des personnels et/ou des ressources du CHRU et de un ou plusieurs des actionnaires de la SATT (Université Montpellier 1, Université Montpellier 2, INSERM ou CNRS), les deux organisations entendent renforcer leurs synergies et aller plus loin dans la valorisation des travaux. Première étape : la négociation de contrats de transferts autour des innovations portant notamment sur la thérapie génique, le diabète, la tuberculose ou encore les cellules tumorales circulantes.
 
Le CHRU de Montpellier est partenaire de la SATT AxLR depuis sa création en 2013, ce qui fait de lui un précurseur en matière de soutien à l’innovation et d’appui à la compétitivité scientifique. Seuls le CHU de Nice et la SATT Sud Est les ont précédés.

La recherche au CHRU de Montpellier
Le CHRU de Montpellier joue un rôle majeur dans la recherche médicale, avec près de 1 400 protocoles en cours. Ses activités de recherche sont coordonnées et organisées par une Direction de la Recherche et de l’Innovation (DRI) et d’une Délégation à la Recherche Clinique et à l’Innovation (DRCI). Rassemblant du personnel médical, scientifique, technique et administratif, ces organisations assurent la gestion des projets de recherche et, in fine, leur valorisation.

À propos de la SATT AxLR
La SATT AxLR est l’une des 14 sociétés d’accélération du transfert de technologies (SATT) issues du programme « Investissements d’Avenir ».  AxLR est spécialisée dans la maturation et la commercialisation de projets innovants issus de la recherche académique. Elle agit avec la majeure partie des laboratoires de la recherche publique implantés en Languedoc-Roussillon, une des régions françaises et européennes les plus dynamiques, avec plus de 200 laboratoires et près de 12 000 chercheurs. Le portefeuille Propriété industrielle de la SATT AxLR compte à ce jour 98 références ouvertes (brevets, déclarations d’invention, déclaration de logiciels, savoir-faire) dont 19 nouveaux brevets en 2014.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.