Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Respect de la confidentialité : un roman-photo pour faire passer le message

Respect de la confidentialité : quand le roman-photo devient support pédagogiqueTu as branché la chimio de Madame Durand ? Je refais l'ECG de Monsieur Dupont ! Les scènes sont prises sur le vif et renvoient au quotidien. Qui n'a pas été témoin d'un échange entre professionnels où les noms et traitements d'un patient étaient énoncés un peu trop fort ? A chaque identité divulguée c'est le droit fondamental du malade à la confidentialité que l'on égratigne. Pour rappeler au personnel les vertus de la discrétion, le CHU de Saint-Etienne lance une campagne d'affichage originale en utilisant les codes du roman-photo. Les étudiants de l'Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) se sont prêtés avec beaucoup de bonne volonté, de sérieux et de talent aux prises de vues. Résultat : une série de 6 séquences pédagogiques qui scénarisent les erreurs à ne pas commettre...

Tu as branché la chimio de Madame Durand ? Je refais l’ECG de Monsieur Dupont ! Les scènes sont prises sur le vif et renvoient au quotidien. Qui n’a pas été témoin d’un échange entre professionnels où les noms et traitements d’un patient étaient énoncés un peu trop fort ? A chaque identité divulguée c’est le droit fondamental du malade à la confidentialité que l’on égratigne. Pour rappeler au personnel les vertus de la discrétion, le CHU de Saint-Etienne lance une campagne d’affichage originale en utilisant les codes du roman-photo. Les étudiants de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) se sont prêtés avec beaucoup de bonne volonté, de sérieux et de talent aux prises de vues. Résultat : une série de 6 séquences pédagogiques qui scénarisent les erreurs à ne pas commettre…

Cliquer sur chaque vignette pour les agrandir

Au fil des mois, d’autres conseils apparaîtront toujours autour de la confidentialité à l’hôpital.

Le respect de la confidentialité en quelques règles

« Quoi que je voie ou entende dans la société pendant, ou même hors de l’exercice de ma profession, je tairai ce qui n’a jamais besoin d’être divulgué, regardant la discrétion comme un devoir en pareil cas. »
Serment d’Hippocrate IVème siècle

« Admis dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés.  »
Serment de l’ordre français des médecins de 1996

« Toute personne prise en charge par un professionnel, un établissement, un réseau de santé ou tout autre organisme participant à la prévention a droit au respect de sa vie privée et du secret des informations la concernant ».
Code de la santé publique – Article L. 1110-4 alinéa 1er du code de la santé publique

Le secret couvre « l’ensemble des informations concernant la personne venue à la connaissance du professionnel de santé, de tout membre du personnels de ces établissements ou organismes et de toute autre personne en relation, de par ses activités, avec ces établissements ou organismes ». Même article alinéa 2

« Le secret professionnel, institué dans l’intérêt des patients, s’impose à tout médecin dans les conditions établies par la loi ». « Le secret couvre tout ce qui est venu à la connaissance du médecin dans l’exercice de sa profession, c’est à dire non seulement ce qui lui a été confié, mais aussi ce qu’il a vu, entendu ou compris ».
Codes de déontologie des professionnels de santé – Article 4 du Décret n°95-1000 du 6 septembre 1995 portant code de déontologie médicale

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.