Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Semaine du développement durable/Les CHU institutions éco-responsables

Acteurs économiques et sociaux de premier plan et principaux donneurs d'ordre régionaux les CHU ont à coeur de limiter leur impact environnemental et de sensibiliser les personnels à cet effort citoyen.... La 8ème campagne nationale en faveur du développement durable qui se déroule du 1er au 8 avril 2010, est l'occasion de mettre en lumière les actions phares des CHRU en tant qu'institutions éco-responsables. Découvrez les efforts des CHRU de Brest et de Tours pour lutter contre les gaspillages, adopter le tri sélectif, opter pour une politique des transports qui encourage l'utilisation des transports en commun…

Acteurs économiques et sociaux de premier plan et principaux donneurs d’ordre régionaux les CHU ont à coeur de limiter leur impact environnemental et de sensibiliser les personnels à cet effort citoyen…. La 8ème campagne nationale en faveur du développement durable qui se déroule du 1er au 8 avril 2010, est l’occasion de mettre en lumière les actions phares des CHRU en tant qu’institutions éco-responsables. Découvrez les efforts des CHRU de Brest et de Tours pour lutter contre les gaspillages, adopter le tri sélectif, opter pour une politique des transports qui encourage l’utilisation des transports en commun…

Le CHRU de Brest, acteur éco-responsable au service de la préservation de l’environnement a reçu en 2008 le 1er prix du Développement Durable en établissement de santé remis par la Fédération Hospitalière de France. Ce prix récompensait l’établissement pour la mise en oeuvre de son « Agenda 21 », démarche reconnue comme novatrice au niveau national par « Le baromètre du développement durable en santé». Parmi les nombreuses actions à l’actif du CHRU de Brest figurent : La sensibilisation des salariés à la consommation responsable. Les 1 et 2 avril 2010, les personnels sont conviés à des ateliers d’information sur l’alimentation éco-responsable qui passe par la consommation des produits de l’agriculture locale. Cette démonstration fait suite à la diffusion d’un guide de l’agent hospitalier « éco responsable » diffusé aux 6 700 salariés du CHRU. Ce livret recense les démarches éco menées par le CHU de Brest comme le recyclage des papiers et cartons dans le cadre d’un tri sélectif à grande échelle. Cette mesure permet de recycler 90 tonnes de cartons et 32,7 tonnes de papier. Elle va s’étendre à l’ensemble des secrétariats médicaux.

Autre exemple : le centre de traitement textile. A l’occasion d’une importante restructuration importante, un soin tout particulier avait été accordé aux contraintes environnementales : création d’une station d’épuration de l’eau, en partie construite grâce à une subvention de l’Agence Régionale de l’Eau. Ce processus s’est poursuivi, notamment grâce à un changement de techniques de lavage. A moyens constants, le CHU de Brest a adopté des procédés dits basse température, utilisant une lessive deux fois plus coûteuse. A contrario, les consommations d’eau et d’énergie ont baissé de façon extrêmement significative, le bilan global étant neutre sur le plan économique mais extrêmement positif sur le plan environnemental…

Le CHRU de Brest développe également un plan de déplacement avec incitation au covoiturage et un volet développement social et épanouissement qui comprend par exemple des campagnes de prévention en santé publique, des formations à la gestion du stress et des ateliers de relaxation…

De son côté, le CHRU de Tours décrète la mobilisation générale durant la semaine du développement durable et fait le point sur ses engagements.

Plan déplacement hospitalier (PDH) du CHRU de Tours
Chaque année, le CHRU de Tours génère au total 46 253 637 km dans le cadre des trajets Domicile-Travail de ses salariés. Cette distance correspond à 1154 fois le tour de la Terre. La totalité des déplacements Domicile-Travail correspond à 13 191 tonnes eq. CO2.
Pour limiter l’usage des voitures particulières, le CHRU prend en charge 30% des abonnements de transports en commun pour les trajets Domicile-Travail et 40% sur le réseau Fil Bleu*. 155 employés sont concernés par cette mesure mise en place au 1er mars 2010. Cette initiative s’accompagne d’autres « mesures vertes » : amélioration des dessertes des transports en commun « Fil Bleu » des sites hospitaliers, incitation des salariés à l’utilisation du service « Velociti », amélioration des conditions de stationnement des salariés et des visiteurs se rendant sur les sites hospitaliers à vélo, des conditions d’usage du vélo (sécurité et confort) dans le cadre des trajets Domicile –Travail, mise en place d’un pool de vélos de service, incitation à la pratique du covoiturage pour les trajets Domicile-Travail, optimisation du stationnement des voitures au sein des établissements hospitaliers, extension de l’utilisation de la visioconférence aux réunions inter établissements du CHRU …

La gestion de plus de plus de 3 350 tonnes de déchets
Plusieurs actions ont été mises en oeuvre : le tri des papiers de bureau, des textiles usagés, du verre ménager, des boites de conserves, des déchets biodégradables résultant de la préparation des repas dans les selfs et au sein de l’Unité Centrale de Préparation Alimentaire (UCPA)… Au total c’est plus d’une trentaine de déchets triés. A ces dispositifs s’ajoute la signature d’une convention avec deux éco-organismes : Corepile et Recylum chargées de collecter les piles et lampes usagées du personnel.
Le CHRU veillera également à maîtriser la production des déchets dangereux, notamment les Déchets d’Activités de Soins à Risque Infectieux, mais aussi les effluents chimiques dangereux des laboratoires,

Côté espaces verts, les mesures portent sur la diminution de l’emploi de produits phytosanitaires et d’engrais chimiques. L’achat récent d’un broyeur à végétaux permet maintenant de réduire les déchets verts en préférant leur utilisation pour le paillage des massifs plutôt qu’un transfert vers un centre de compostage.

La gestion de l’énergie et des fluides
Avec une consommation en 2009 de 48 371 446 kWh d’électricité, 70 150 000 kWh de gaz et 4 332 900 kWh de fioul, le CHRU a produit 22000 tonnes eq. CO2 de gaz à effet de serre !
Pour limiter la pollution, le CHRU est passé progressivement du fuel au gaz (moins émetteur de GES) pour les chaudières et mit au point de la gestion technique des bâtiments. Dernièrement une chaudière de 6MW avec récupération de chaleur a été installée à Bretonneau.
D’autres actions sont programmées : l’élaboration d’une charte d’éclairage qui définit le type d’appareil d’éclairage en fonction du type de local, le mode de commande (manuel, automatique par détection de présence…). Cette charte s’imposera aux constructions futures et aux programmes de rénovation. Elle devrait permettre de réduire nos consommations d’énergie sachant que l’éclairage (opératoire, d’ambiance, de balisage, de sécurité, décoratif…) représente entre 30 et 40 % de la consommation.

Parmi les autres résolutions, on retiendra l’élaboration d’un tableau de définition des points de consigne : températures cibles en fonction des saisons, des périodes, horaires… Cette action a été citée lors des Awards du Développement Durable en Santé de 2009.

La blanchisserie change de produits lessiviels et optimise le process de lavage par pilotage automatique. Une partie de l’eau de lavage est recyclée avec à la clé une économie de 40% d’eau,
En cuisine, le choix d’un matériel plus adapté dans l’UCPA pour la cuisson des aliments et leur conditionnement dans des barquettes ont également permis de réduire de façon significative la consommation d’eau…

Les achats durables
Les acheteurs publics influencent les politiques des fournisseurs et le comportement et les pratiques des utilisateurs. Leurs commandent ont aussi un impact sur la gestion des déchets, de l’énergie, de l’eau… Le CHRU de Tours s’inscrit dans cette dynamique.
A l’échelon national, le regroupement des établissements les plus importants au sein d’UNIHA permet de massifier les achats et d’intégrer la dimension « Développement Durable » notamment dans les achats de papiers pour imprimante et copieur, d’essuie-mains ou de denrées alimentaires. Au niveau local, le CHRU de Tours tient compte de la préservation de l’environnement dans les conditions d’exécution du marché notamment au regard des conditions de livraison des produits, la consommation énergétique…Des critères éco-responsables sont aussi retenus pour 140 fournisseurs actuels et potentiels fin 2009.

Les prestataires aussi : Relais H fait la promotion du tri sélectif
A partir du 1er avril, les sites des restaurants Relais H des sites de Bretonneau et de Trousseau seront dotés de bacs spécifiques pour le tri sélectifs des bouteilles en plastique et les canettes en métal.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”