Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Télémédecine : Acquisition d’un pont en juin 2002

Auteur /Etablissement :
Depuis le mois d'octobre 2000, le Réseau de Soins Périnatals d'Auvergne organise entre les différents centres hospitaliers des visioconférences hebdomadaires nommées téléstaffs. Cet outil est partie intégrante du projet régional de télémédecine. Le Réseau de Soins Périnatals d'Auvergne a organisé prés de 30 téléstaffs pour la période du 1er juin 2001 au 31 mars 2002 et ce dans le cadre du projet régional ATHOS (Auvergne Télémédecine HOSpitalière).

Cette activité représente 251 dossiers présentés par le CHU et 82 dossiers soumis pour avis par les établissements partenaires du projet ATHOS soit un total de 333 dossiers ce qui représente une moyenne de 11 dossiers par séance.
Sur 16 maternités, 14 ont une installation permettant de participer aux téléstaffs régionaux et chaque réunion hebdomadaire regroupe en moyenne 8 établissements.
Les 82 dossiers soumis par des maternités de niveau I et II ont donné lieu à 66 décisions de transfert de futures mamans dans le secteur de grossesse à haut risque de la maternité de l’Hôtel-Dieu.

Pour prendre sa pleine autonomie , le projet ATHOS prévoit l’acquisition d’un pont 16 ports pour la région Auvergne.

L’appel d’offre est en cours en vue d’une installation d’équipement en juin 2002 et une utilisation en routine à partir du mois de septembre. Les hôpitaux disposent d’un matériel de visioconférence binorme (H320/Numéris et H323/IP) qui correspondra à l’évolution future du système et notamment à la connexion des établissements du projet ATHOS sur le Réseau Régional Haut Débit en cours de déploiement à l »initiative du Conseil Régional.

Sur le même sujet

A Bordeaux, un nouvel IHU pour mieux prévenir les AVC

Le 11 juillet a eu lieu à Bordeaux le lancement de l’Institut hospitalo-universitaire Vascular Brain Health Institute (VBHI), premier des douze nouveaux IHU annoncés l’an dernier par Emmanuel Macron dans le cadre de France 2030. En réunissant chercheurs, cliniciens et partenaires industriels, cette nouvelle institution souhaite créer un nouveau paradigme dans la prévention des maladies vasculaires cérébrales.

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.