Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Traitement des Infections Ostéo-Articulaires Complexes : la référence lorraine

Complication redoutée des interventions chirurgicales, l'Infection Ostéo-Articulaire Complexe (IOAC) survient chez les patients porteurs de prothèse articulaire ou de matériel d’ostéosynthèse (clou, plaque, vis) ou ayant été opérés pour des traumatismes ouverts (fractures ouvertes). 2 000 à 2 500 personnes sont concernées chaque année par ces graves infections qui provoquent des ostéites chroniques et peuvent même entraîner un handicap. Pour améliorer les soins et faire progresser les connaisssances, les spécialistes sont réunis au sein de groupements labellisés "Centres de Référence des Infections Ostéo-articulaires Complexes (CRIOAC)". Celui du Grand Est relève du CHU de Nancy. Il est associé au SINCAL (Centre Chirurgical Emile Gallé de Nancy) et à deux centres correspondants : ceux des CHU de Besançon et de Strasbourg.

Complication redoutée des interventions chirurgicales, l’Infection Ostéo-Articulaire Complexe (IOAC) survient chez les patients porteurs de prothèse articulaire ou de matériel d’ostéosynthèse (clou, plaque, vis) ou ayant été opérés pour des traumatismes ouverts (fractures ouvertes).  2 000 à 2 500 personnes sont concernées chaque année par ces graves infections qui provoquent des ostéites chroniques et peuvent même entraîner un handicap. Pour améliorer les soins et faire progresser les connaisssances, les spécialistes sont réunis au sein de groupements labellisés "Centres de Référence des Infections Ostéo-articulaires Complexes (CRIOAC)". Celui du Grand Est relève du CHU de Nancy. Il est associé au SINCAL (Centre Chirurgical Emile Gallé de Nancy) et à deux centres correspondants : ceux des CHU de Besançon et de Strasbourg.

Les missions du CRIOAC du Grand Est sont multiples : prise en charge des infections ostéo-articulaires les plus complexes, coordination d’expertise, de formation et de recherche,  fédération des centres correspondants et des autres établissements de l’interrégion. Il s’organise autour d’une équipe multidisciplinaire coordonnée par le Pr Didier Mainard (CHU Nancy) et le Dr Olivier Roche (Centre Chirurgical Emile Gallé) : Chirurgie Orthopédique, le Dr Sibylle Bevilacqua (CHU Nancy – Centre Chirurgical Emile Gallé) : Infectiologie, les médecins Marie-Christine Conroy (CHU Nancy) et Philippe Cailloux (Centre Chirurgical Emile Gallé) : Microbiologie, auxquels sont associés tous les praticiens participants aux Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP). Organisées chaque 1er mercredi de chaque mois, elles sont ouvertes à tous les praticiens de l’interrégion exerçant dans le domaine public ou privé. Elles permettent de définir des stratégies de prise en charge thérapeutique ainsi qu’un suivi des patients.
Grâce à son activité de recueil des données, le CRIOAC du Grand Est permet de réaliser des études en épidémiologie, des évaluations des pratiques professionnelles, de l’enseignement et la recherche. Enfin, le Centre de Référence organise des réunions interrégionales de formation et de réflexion en partenariat avec les 2 Centres Correspondants et les autres établissements de l’interrégion.
Le traitement de ces infections est complexe et nécessite des moyens et des expertises pluridisciplinaires impliquant des chirurgiens (orthopédistes et plasticiens), des infectiologues, des microbiologistes, des radio­logues et d’autres spécialistes de l’imagerie médicale, des anesthésistes, des rééducateurs fonctionnels et des rhumatologues. Il est donc primordial que ces infections soient prises en charge dans des structures adéquates pouvant apporter aux patients des soins de qualité correspondant à cette pathologie parfois lourde. Depuis 2008, les Centres de Référence des Infections Ostéo-Articulaires Complexes (CRIOAC) ont été mis en place par le Ministère en charge de la Santé en réponse à ce véritable problème de santé publique. Il y en existe 8 au total répartis sur l’ensemble du territoire. Depuis 2011, leur sont associés des Centres Correspondants, en moyenne 2 par interrégion.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.