Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un nouveau centre de radiothérapie en Aquitaine

Auteur /Etablissement :
Implanté à l’hôpital du Haut-Lévêque - Groupe hospitalier Sud à Pessac, le nouveau centre de radiothérapie du CHU de Bordeaux a été entièrement pensé pour le bien-être des patients et des équipes soignantes. «Equipements High Tech, fonctionnalité, clarté, espace, accessibilité, tout a été conçu pour faciliter l’organisation du circuit patient, la performance des soins délivrés et la qualité de vie au travail » observe Alain Hériaud, Directeur général.

Implanté à l’hôpital du Haut-Lévêque – Groupe hospitalier Sud à Pessac, le nouveau centre de radiothérapie du CHU de Bordeaux a été entièrement pensé pour le bien-être des patients et des équipes soignantes.  «Equipements High Tech, fonctionnalité, clarté, espace, accessibilité, tout a été conçu pour faciliter l’organisation du circuit patient, la performance des soins délivrés et la qualité de vie au travail » observe Alain Hériaud, Directeur général.
L’humain au cœur de l’architecture et du process de soin
Le rapprochement entre la radiothérapie ses principaux services prescripteurs  tels que  la pneumologie, la chirurgie thoracique et bientôt l’hépato-gastro-entérologie renforce les synergies médicales autour du patient. De la consultation, aux soins de support (psychologues, services sociaux…) et aux associations de santé en passant par la préparation et le traitement , tous les services sont réunis en un même lieu.
Pendant de l’hyperspécialisation, la coordination entre les différents intervenants assure au patient une approche toute à  la fois experte et globale du patient. Chaque mois, les radiothérapeutes du CHU de Bordeaux participent à 90 réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP) pour 10 spécialités différentes (système nerveux, os, thorax, ORL, digestif, dermatologie, gynécologie, urologie, système lymphatique, endocrinologie).
Des équipements biomédicaux de pointe
2 accélérateurs de particules de haute précision permettent, entre autre, d’effectuer :
–  des traitements par modulation d’intensité du faisceau
– des traitements de radiothérapie rotationnelle
– des traitements en 1 à 3 séances à fortes doses
– des irradiations cutanées totales
1 scanner de centrage
1 appareil de curiethérapie à haut débit principalement destiné au traitement des lésions gynécologiques
1 appareil de contact-thérapie (basse énergie) pour les lésions dermatologiques
Acquisition prochaine d’un équipement de radio chirurgie pour des localisations intra et extra-crâniennes
Côté développement durable
Une attention particulière a été portée au confort des usagers et du personnel, à l’éclairage naturel et à la performance thermique du bâti. A titre d’exemple, il a été mis en place une sur-isolation par l’extérieur du bâtiment pour limiter les déperditions de chaleur en hiver et des protections solaires pour limiter les apports de chaleur en été.
Enfin, pour chaque arbre coupé sur la parcelle, 1,5 arbre a été replanté.
Coût de l’investissement 20 millions d’euros dont 10,2 millions pour les travaux et 9,2 pour les équipements.

Activité 2011
1173 patients traités
22000 séances d’irradiation
97% de taux d’occupation des accélérateurs

Sur le même sujet

A Bordeaux, un nouvel IHU pour mieux prévenir les AVC

Le 11 juillet a eu lieu à Bordeaux le lancement de l’Institut hospitalo-universitaire Vascular Brain Health Institute (VBHI), premier des douze nouveaux IHU annoncés l’an dernier par Emmanuel Macron dans le cadre de France 2030. En réunissant chercheurs, cliniciens et partenaires industriels, cette nouvelle institution souhaite créer un nouveau paradigme dans la prévention des maladies vasculaires cérébrales.

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.