Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un nouveau financement pour la recherche

Le conseil scientifique régional de la fondation pour la recherche médicale a remis le jeudi 9 novembre 2006, une somme de 78 000 euros afin de participer à la recherche au CHU de Limoges.

Le conseil scientifique régional de la fondation pour la recherche médicale a remis le jeudi 9 novembre 2006, une somme de 78 000 euros afin de participer à la recherche au CHU de Limoges.

15 000 euros pour l’achat d’un congélateur à – 80° C, de secours

Un grand nombre de prélèvements divers : tissus humains, fragments de tumeurs, cultures cellulaires … doivent être stockés à – 80° C pour pouvoir être réutilisés ultérieurement, parfois des années après le prélèvement ou la mise en culture. Ces congélateurs sont relativement fragiles et tombent quelques fois en panne. Dans le cadre du CHU, la plupart sont reliés au service sécurité, ce qui permet à ce service d’intervenir en urgence pour sauver les différents matériels qui s’altèreraient si la température baissait trop. Il est nécessaire de disposer en permanence de quelques congélateurs vides qui puissent accueillir ces matériels qui sont donc transférés du congélateur défectueux pendant la durée de sa réparation.
Ce congélateur est attribué au laboratoire de Bactériologie-Virologie du Professeur François Denis et sous la responsabilité directe de Madame le Docteur Sophie Alain qui recevra donc ce financement directement.

43 000 euros : investissement dans une caméra numérique de haute performance

Ce microscope acheté il y a 18 mois par le CHU était équipé d’une caméra numérique qui s’est avérée de performance insuffisante. La nouvelle caméra financée par le crédit alloué par le Comité Limousin de la FRM, réalise des photos de grande qualité (11 millions de pixels). Ce nouveau capteur est donc indispensable pour assurer la meilleure présentation possible des travaux réalisés dans le laboratoire d’anatomo-pathologie du Professeur François Labrousse.
Madame le Docteur Manuela Delage, MCU dans ce laboratoire, est directement responsable de ce microscope. Elle recevra ce crédit pour la nouvelle caméra qui sera installée fin Novembre 2006.

Crédits nationaux

Une bourse de DEA a été attribuée au Docteur Godet par le Conseil scientifiqunNational pour un travail de recherche qui sera conduit à l’Hôpital de la Salpétrière sur l’intérêt de la magnétoencéphalographie en épileptologie. Ce jeune neurologue s’est spécialisé dans la prise en charge et le traitement des épileptiques depuis déjà plusieurs années. Il complète sa formation en faisant ce travail de recherche pour lequel une bourse nationale lui est accordée : de l’ordre de 20 000 euros.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”