Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un nouvel élan pour le CHU

Nouveau Directeur Général, mise en service du premier IRM de Guadeloupe, inauguration de deux nouvelles écoles inter-régionales de soignants spécialisés ... le CHU de Point-à-Pitre prend un nouvel élan !

Nouveau Directeur Général, mise en service du premier IRM de Guadeloupe, inauguration de deux nouvelles écoles inter-régionales de soignants spécialisés … le CHU de Point-à-Pitre prend un nouvel élan !

Un mois après sa nomination à la tête du CHU de Pointe-à-Pitre – le 2 novembre 2003-, et trois jours après sa prise de fonction, Christian Jolivière, a présenté au Conseil d’Administration son plan d’actions 2004-2007. Le document a ensuite été diffusé à l’ensemble du personnel par l’intermédiaire du journal interne.
Ce plan ne se limite pas à proposer des orientations, il constitue un véritable acte d’engagement personnel qui se développe autour de neuf axes principaux :

I – Le fonctionnement administratif
Le Conseil d’Administration – La Direction – L’articulation des instances.

II – Le fonctionnement médical
Le recrutement de praticiens : une priorité – L’évolution de l’offre de soins – Les mises en conformité sanitaire – Le renforcement de la technologie médicale – Les évolutions de l’organisation médicale.

III – Les investissements structurants

Le renforcement de la maîtrise d’ouvrage – Les phases de programmation – La phase d’études d’une opération individualisée – Les programmes prévisionnels.

IV – La politique sociale
La gestion des ressources humaines : les mesures immédiates – Le dialogue social – La formation initiale : les écoles professionnelles – La nécessité d’un Projet Social novateur.

V – La politique financière et budgétaire
La constitution d’un socle financier et budgétaire – Le contrôle de gestion – La contractualisation.

VI – La gestion des affaires économiques
La centralisation de la fonction achat – La sécurité juridique – L’étude d’impact de la délocalisation de l’activité logistique – La gestion du patrimoine – Les relations avec les utilisateurs.

VII – Le système d’information : la nécessité d’un schéma directeur
L’objet – La procédure.

VIII – Les exigences de qualité et de sécurité
La gestion de la clientèle – La gestion de la qualité et la prévention des risques.

IX – Une politique de communication au service de la cohésion sociale et des usagers

Inauguration de deux écoles inter-régionales d’infirmiers spécialisés.
Attendus par l’ensemble des personnels hospitaliers, ces deux instituts vont contribuer à pallier la pénurie de professionnels spécialisés dans les trois départements de Guadeloupe, de Guyane et de Martinique. Autre avantage, les étudiants n’auront plus à quitter leur région durant leurs années d’études avec pour conséquence de créer une rupture dans leur vie familiale; ils ont désormais sur place les formations qualifiantes qu’ils devaient suivre en métropole auparavant.

L’école régionale d’infirmiers anesthésistes
Ouverture : 1er octobre 2003
Trente huit candidats se sont présentés au concours pour 15 places autorisées la première année.
Durée de la formation : 2 ans

L’institut de formation de puériculture
Ouverture : 12 janvier 2004
Sur 78 candidats inscrits au départ, 18 ont été retenus (12 de Guadeloupe, 3 de Martinique, 2 de Guyane, 1 de métropole.)
Durée de la formation : 1 ans

Mise en service du premier IRM de Guadeloupe
Le premier I.R.M. de Guadeloupe a été inauguré au CHU de Pointe-à-Pitre le 17 décembre dernier. Il s’agit d’un remnographe à haut champ magnétique de 1,5 Tesla permettant d’obtenir une imagerie de grande qualité.
L’aménagement d’un second scanner et d’une salle d’angiographie numérisée est prévu courant 2004.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”