Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une convention pour améliorer la prise en charge des personnes âgées

Le mardi 29 mai 2007, l'hôpital Dupuytren accueillait le GIP GIEG (Groupement Inter Etablissements Gériatriques) et les EHPAD (Etablissements d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) d'Ambazac, Couzeix, Nieul, Pierre-Buffière, St Germain-les-Belles et Panazol, pour la signature d'une convention tripartite avec le CHU de Limoges. Un accord qui optimisera la prise en charge des patients de ces établissements au CHU et leur retour dans leur établissement d'origine à leur sortie de l‘hôpital.

Le mardi 29 mai 2007, l’hôpital Dupuytren accueillait le GIP GIEG (Groupement Inter Etablissements Gériatriques) et les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) d’Ambazac, Couzeix, Nieul, Pierre-Buffière, St Germain-les-Belles et Panazol, pour la signature d’une convention tripartite avec le CHU de Limoges. Un accord qui optimisera la prise en charge des patients de ces établissements au CHU et leur retour dans leur établissement d’origine à leur sortie de l‘hôpital.

Au lendemain de la journée de solidarité pour les personnes âgées et handicapées, le CHU de Limoges et 6 EHPAD ont signé et présenté une convention de collaboration dont l’objectif est triple :

– éviter aux personnes âgées des EHPAD signataires, en cas de transfert sur le CHU de Limoges, de transiter par le service des urgences, et leur assurer une prise en charge immédiate par l’Unité de Recours et de Soins Gériatrique ;

– supprimer les hospitalisations inadaptées en urgence dépassée et favoriser les hospitalisations personnalisées, ciblées, de courte durée, avec un retour prévu au sein de l’établissement d’origine ;
– permettre aux personnes âgées, suite à une hospitalisation au CHU, d’être prises en charge dans un établissement proche de leur domicile d’origine.

Il s’agit donc bien de proposer un accès préférentiel pour les résidents des EHPAD à différents services du CHU, comme l’hôpital de jour diagnostic ou les consultations de spécialités (délais d’attentes écourtés, examens complémentaires regroupés pour un même patient), pour proposer un retour de la personne âgée au sein de son établissement d’origine lorsque son état de santé ne nécessite plus de soins techniques et continus.

Dans le cas où l’aggravation de l’état de santé du résident ne permet pas son retour dans l’EHPAD, celui-ci s’engage après avis du médecin coordonnateur, à accueillir de manière préférentielle un autre patient provenant d’un service de court ou moyen séjour du CHU, et originaire du canton de l’EHPAD ou de sa périphérie proche. Trois lits sont réservés à cet effet.

Enfin, lorsque l’établissement sollicité n’est pas en mesure de répondre à une demande d’admission émanant du CHU, le GIP-GIEG est saisi et se charge de rechercher une possibilité auprès de ses établissements adhérents.

L’Unité de Recours et de Soins Gériatrique (URSG) du CHU de Limoges

Le service de soins de suite gériatriques, situé à l’hôpital Dr Chastaingt, dispose de 5 lits destinés à l’accueil des patients provenant d’EHPAD et nécessitant une surveillance paramédicale constante suite à une pathologie aigue. Il s’agit d’une hospitalisation de courte durée avec un engagement de l’EHPAD demandeur à re-héberger le résident – patient.

Elle a pour mission de :
– prendre le relais des équipes de soins médico-sociales
– limiter les complications des pathologies aigues
– éviter les hospitalisations indues à l’urgence et en urgence
– favoriser le maintien en institution (substitut de domicile).

Structure extrêmement novatrice, elle est construite autour d’une équipe gériatrique experte, rompue aux intervention sur le terrain.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.