Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une nouvelle maison des Femmes au CHU de Montpellier

Auteur / Etablissement : ,
La Maison des Femmes Agnès McLaren vient d’ouvrir à Montpellier. Ce lieu est destiné à toutes celles qui sont victimes de violences et entièrement dédié, grâce à l’engagement des professionnels du CHU, à leur santé. L’actrice Alexandra Lamy, ambassadrice de “la maison des femmes”, est la marraine du site montpelliérain.

Le sujet des violences faites aux femmes est incontestablement devenu un enjeu de société. Les CHU n’échappent pas à la prise de conscience. Plusieurs Maisons des femmes ont vu le jour ces dernières années au sein des établissements, notamment à Poitiers (2023) et Rennes (2023), pour les plus récentes. 

 

Le 1er juillet, le CHU de Montpellier leur a emboîté le pas, inaugurant la Maison des femmes Agnès MacLaren (1937-1913), du nom de la première femme médecin dans la cité héraultaise. Et comme ce fut le cas pour la Maison des femmes de Tours en 2021 avec Camille Cottin, c’est une actrice bien connue des Français – l’éternelle « Chouchou » d’Un gars une fille , qui en est la marraine. D’autres personnalités étaient également présentes pour cette ouverture, dont le maire de Montpellier, Michaël Delafosse, et la directrice générale du CHU, Anne Ferrer. 

Crédit : CHU de Montpellier

Pour le CHU, la raison d’être de cette nouvelle structure est la prise en charge des femmes victimes de violences, qu’elles soient de nature conjugale, intrafamiliale, sexuelle et sexiste, qu’elles se traduisent par des mutilations, un inceste, ou encore du harcèlement. Y sont aussi désormais accueillies et accompagnées les femmes enceintes, au travers des actions de prévention, de planification familiale, d’organisation d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) médicamenteuses et/ou chirurgicales. Médecin légiste, sage-femme, gynécologue, pédiatre, psychologue, assistante sociale etc. composent l’équipe de professionnels travaillant auprès de ces femmes en souffrance. 

Une organisation rattachée aux établissements de santé 

En 2021, sous l’impulsion du Dr Ghada Hatem, fondatrice de la Maison des Femmes de Saint-Denis, le collectif ReStart voit le jour afin de regrouper les structures accompagnant les femmes victimes de violences. Ce modèle, encore inédit il y a quelques années, compte aujourd’hui onze Maisons des Femmes en France (le CHU de Toulouse devrait inaugurer sa Maison des femmes en fin d’année) et à l’étranger. Une réussite qui a encouragé le gouvernement à affirmer sa volonté de déployer une maison dans chaque département, doublant ainsi les ambitions du collectif. A voir si elle sera effective dans les prochains mois, années. 

Crédit : CHU de Montpellier

L’engagement du CHU de Montpellier

En 2022, le territoire Montpellier Méditerranée Métropole décomptait plus de deux mille femmes victimes de violences sexistes et sexuelles – reçues par les associations CIDFF de l’Hérault et France Victime 34. Plus de six cent d’entre elles avaient été entendues dans les locaux de l’Unité Médico-Judiciaire du CHU. Un constat auquel ce dernier a souhaité répondre en ouvrant sa Maison des Femmes, mais aussi en signant une convention Restart et d’une convention de partenariat avec le Barreau de Montpellier. Une inauguration officielle devrait avoir lieu au mois de septembre prochain.

La rédaction avec le CHU de Montpellier

Infos pratiques

  • Maison des femmes – Montpellier
  • 1065 avenue de la Pompignane, 34 000 Montpellier
  • Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 16h30. 
  • Mail secrétariat : secretariat-mdf@chu-montpellier.fr 

Sur le même sujet

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.