Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une nouvelle pharmacie synonyme de qualité, sécurité et traçabilité

Le CHU de Poitiers étrenne sa nouvelle pharmacie. Un centre logistique de fabrication et de gestion de milliers de médicaments et dispositifs médicaux flambant neuf qui réunit sur un même bâtiment de 3 400 m² les anciens services jusqu’alors dispersés sur deux sites. Parallèlement aux travaux, une réflexion sur la coordination entre les unités et la pharmacie centrale a été conduite. La nouvelle organisation a été pensée en réseau avec la création d’antennes dans 70 services de soins.

Le CHU de Poitiers étrenne sa nouvelle pharmacie. Un centre logistique de fabrication et de gestion de milliers de médicaments et dispositifs médicaux flambant neuf qui réunit sur un même bâtiment de 3 400 m² les anciens services jusqu’alors dispersés sur deux sites. Parallèlement aux travaux, une réflexion sur la coordination entre les unités et la pharmacie centrale a été conduite. La nouvelle organisation a été pensée en réseau avec la création d’antennes dans 70 services de soins. Désormais, chaque pôle d’activité clinique dispose d’une équipe pharmaceutique référente qui conseille, rappelle les règles de prescription et de dispensation, analyse et valide les ordonnances, dans le respect des indications du bon usage du médicament et des dispositifs médicaux stériles. La qualité est aussi garantie par l’informatisation et l’automatisation des équipements qui établit les traçabilités, sécurise les procédures et contribue à la bonne gestion des flux et des stocks.
Les secteurs de production
La nouvelle pharmacie dispose d’une unité de reconstitution des poches de chimiothérapies injectables qui livre toutes les unités de soins du CHU de Poitiers et le Centre hospitalier de Montmorillon. Elle veille à la qualité pharmaceutique des préparations (diminution des risques de contamination microbienne et/ou particulaire) et à la sécurité du personnel et des patients.  Cette classe thérapeutique présente en effet des risques potentiels pour les personnes amenées à les manipuler sans précautions particulières ; Quant aux patients, ils bénéficient d’une sécurisation du circuit des anticancéreux de la prescription à l’administration avec contrôle pharmaceutique de chaque prescription et optimisation de la traçabilité… En 2011, 36 870 poches ont été reconstituées dont 400 pour le Centre hospitalier de Montmorillon.

La nouvelle pharmacie réalise aussi les préparations magistrales médicamenteuses lorsqu’il n’existe aucune alternative en termes de dosage, forme ou molécule surtout pour les services de pédiatrie. Elle prépare également les poches nutritives parentérales destinées aux patients n’ayant plus la capacité de s’alimenter par voie orale ou pour des prématurés et des nouveau-nés. En 2011, 1 000 suspensions, gélules, collyres… et 8 188 mélanges de nutrition parentérale ont été préparés par la pharmacie.
Pour supprimer tout risque infectieux imputables aux dispositifs médicaux stériles réutilisables au cours des soins et des interventions chirurgicales, la stérilisation assure leur décontamination, lavage, stérilisation et distribution dans les services de soins et au bloc opératoire. Une procédure qui repose sur le principe de la marche en avant, de la zone la plus sale vers la plus propre et qui se comptabilise par 8 000 cycles d’autoclaves par an.
A l’aide d’appareils de dosage, le laboratoire de contrôle vérifie toutes les préparations pharmaceutiques ainsi que les poches de nutrition réalisées à la pharmacie afin de s’assurer de leur conformité.
La pharmacie données repères
Personnels : 98 personnes dont 65 agents (personnel non médical : préparateurs, agents administratifs, aide à la logistique, cadre de santé, cadre supérieur de santé, agent d’entretien), 17 pharmaciens et 16 internes en pharmacie

Activité
2 000 références de médicaments et solutés en stock
6 000 références de dispositifs médicaux stériles hors stock
800 références de dispositifs médicaux stériles en stock
100 points de livraison quotidienne
10 364 421 unités thérapeutiques délivrées aux différents services de soins en 2011
3 245 ordonnances de médicaments non disponibles en officine de ville ou bénéficiant d’un double-circuit (tels que les antirétroviraux)  délivrées au public depuis janvier 2012.
300 essais cliniques actuellement menés à la pharmacie menés à la demande de l’industrie pharmaceutique ou du CHU de Poitiers en vue d’évaluer les nouvelles thérapeutiques ou méthodes diagnostiques
55 millions d’euros,  valeurs gérées chaque année par la pharmacie du CHU dont 65% pour les médicaments et 35% pour les dispositifs médicaux
Equipements de stockage, de conservation, de préparation et de distribution : automate de distribution globale, tapis de distribution, unités de stockage, autoclaves …
Nouveau bâtiment
Investissement toutes dépenses confondues : 11 millions d’euros
Le jury du concours d’architecture et d’ingénierie a retenu Pharmadec (Blois – 41) en qualité de mandataire et Chabanne & Partenaires en qualité d’architecte

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.