Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une pépinière d’entreprises dédiée au secteur biomédical

Le Conseil d'Administration de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris a autorisé, au cours de la séance du 22 mars 2002, la signature d'une convention de transfert de gestion au Département de Paris pour une durée de 30 ans à titre gratuit,d'un terrain sur le site de l'hôpital Cochin (Paris 14ème) en vue de l'installation d'une pépinière d'entreprises exerçant une activité de recherche ou de développement dans le secteur biomédical.

Le Conseil d’Administration de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris a autorisé, au cours de la séance du 22 mars 2002, la signature d’une convention de transfert de gestion au Département de Paris pour une durée de 30 ans à titre gratuit,d’un terrain sur le site de l’hôpital Cochin (Paris 14ème) en vue de l’installation d’une pépinière d’entreprises exerçant une activité de recherche ou de développement dans le secteur biomédical.

Ce terrain d’une superficie de 595 m² environ permettra la construction d’un bâtiment de 2913,50 m².

L’objectif d’une telle implantation au coeur du vaste ensemble hospitalier qu’est l’AP-HP (39 groupes hospitaliers ou hôpitaux) est de favoriser l’installation et l’essor de jeunes entreprises innovantes dans le domaine des biotechnologies en associant sur un même site des services de soins, de recherche et de transfert de technologie dans le cadre d’un partenariat entre des structures publiques et privées.

Cette pépinière se coordonnera avec l’incubateur déjà situé à Paris V, Paris-biotech, centré sur la santé humaine. Cette structure apportera aux patients hospitalisés à l’AP-HP des avantages certains pour les traitements et des diagnostics de pointe en termes de rapidité,d’accessibilité aux essais cliniques, de dépistage précoce, de sécurité et d’efficacité avec de nombreuses applications directes telles que le développement et la production de médicaments orphelins, de médicaments pédiatriques, de nouveaux produits de conservation dans le cadre de la transplantation&

D’autre part, constituant de véritables pôles d’excellence dans certains domaines stratégiques de la santé, la pépinière sera un élément stimulant pour tous les hôpitaux de l’Institution qui pourront en bénéficier. Les jeunes entreprises innovantes accueillies sur le site de Cochin seront sélectionnées selon un critère majeur : l’amélioration de la qualité de vie, du service médical rendu et de la prise en charge des patients par un Comité de Sélection appuyé sur un réseau d’experts scientifiques et un Comité de Pilotage notamment composé du Département de Paris, de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, du Conseil Régional d’Ile-de-France, de l’agence Paris-Développement, de l’université Paris V et de Paris-biotech.

La recherche biomédicale et les innovations technologiques : une priorité pour l’AP-HP
En participant à la réalisation de ce projet, l’AP-HP conforte sa place d’institution-partenaire, qui encourage la continuité entre recherche fondamentale et clinique au service des malades.

D’après le communiqué de presse 9/04/02

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.