Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Victoires de la médecine 2010 : 59 avancées médicales en lice !

Placées sous le signe de la diffusion et de la transmission du savoir médical, l'édition 2010 des Victoires de la médecine a suscité une large participation des CHRU. Vitrine de l'innovation, cette manifestation témoigne de la vitalité de la médecine française. 23 hôpitaux universitaires ont présenté un ou plusieurs dossiers. La palme revient aux Hospices Civils de Lyon avec 9 candidatures suivis des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et du CHU de Nice avec 6 dossiers chacun. Très présents également sur le registre de l'innovation les CHU de Bordeaux, Lille, Nantes avec 5 dossiers. Viennent ensuite l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris puis les CHU de Caen, Dijon, Montpellier et Nancy. Enfin les CHU d'Angers, Brest, Clermont Ferrand, Grenoble, La Réunion, Marseille, Reims, Rennes (avec Brest), Rouen, Saint-Etienne, Toulouse, Tours ont proposé une innovation.

Placées sous le signe de la diffusion et de la transmission du savoir médical, l’édition 2010 des Victoires de la médecine a suscité une large participation des CHRU. Vitrine de l’innovation, cette manifestation témoigne de la vitalité de la médecine française. 23 hôpitaux universitaires ont présenté un ou plusieurs dossiers. La palme revient aux Hospices Civils de Lyon avec 9 candidatures suivis des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et du CHU de Nice avec 6 dossiers chacun. Très présents également sur le registre de l’innovation les CHU de Bordeaux, Lille, Nantes avec 5 dossiers. Viennent ensuite l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris puis les CHU de Caen, Dijon, Montpellier et Nancy. Enfin les CHU d’Angers, Brest, Clermont Ferrand, Grenoble, La Réunion, Marseille, Reims, Rennes (avec Brest), Rouen, Saint-Etienne, Toulouse, Tours ont proposé une innovation.

Les Victoires de la médecine entrent maintenant dans la phase sélection des candidatures, mission stratégique assurée par cinq lauréats des années précédentes. Cette sélection entre pairs s’inscrit dans la tradition du compagnonnage médical. Deux ou trois dossiers seront retenus dans chacune des disciplines : cancérologie, cardiologie, neurologie, technologie, chirurgie et réseaux de soins. Ce travail accompli, les reporteurs des Victoires de la médecine partiront aux quatre coins de France filmer les avancées thérapeutiques les plus emblématiques.

Pour les découvrir, rendez-vous le 2 décembre 2010 à 19h45 au Casino de Paris. Comme les années précédentes, les Victoires de la médecine se dérouleront en présence des plus grands noms de la médecine, des personnalités issues du monde politique, de célébrités engagées dans de grandes causes humanitaires et de plus de 1 000 praticiens.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.