Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

12 millions d’euros en 10 ans,le soutien sans faille du CG13 à l’AP-HM

Avec 8 millions d'euros de subventions accordés à l'AP-HM depuis 1999 et 4 autres millions qui seront affectés au pôle de cancérologie en 2009, Jean-Noël Guérini, président du conseil général des Bouches du Rhône est venu témoigner de l'engagement fort du département en faveur de l'innovation hospitalo-universitaire. Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue à l'hôpital Nord, le 12 octobre 2009, l'élu a précisé que « Même si le soutien aux établissements de santé ne relève pas des compétences du département (…), le conseil général met un point d'honneur à apporter sa pierre à l'édifice d'une médecine moderne et performante, à la portée de chacun ».

Avec 8 millions d’euros de subventions accordés à l’AP-HM depuis 1999 et 4 autres millions qui seront affectés au pôle de cancérologie en 2009, Jean-Noël Guérini, président du conseil général des Bouches du Rhône est venu témoigner de l’engagement fort du département en faveur de l’innovation hospitalo-universitaire. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’hôpital Nord, le 12 octobre 2009, l’élu a précisé que « Même si le soutien aux établissements de santé ne relève pas des compétences du département (…), le conseil général met un point d’honneur à apporter sa pierre à l’édifice d’une médecine moderne et performante, à la portée de chacun ».

L’idée maîtresse est de garantir à tous les citoyens l’accès à des soins de qualité et aux dernières technologies. « A Marseille comme aux confins du département, chacun doit pouvoir se faire soigner dans les mêmes conditions avec les équipements les plus modernes ». Pour instruire les demandes de subventions le CG 13 a même créé une instance unique en France : le Conseil départemental de santé publique

Privilégiant les équipements high tech en radiothérapie – le tomographe à émission de positons couplé à un tomodensitomètre (TEP-TDM) et un appareil de tomothérapie- le conseil général poursuit sa lutte contre le cancer et conforte dans le même temps le rayonnement de l’AP-HM qui devient le seul établissement du Sud-Est de la France à disposer de cette technologie*. Le département précise également qu’il poursuit le financement d’actions de prévention et le dépistage grâce à une ligne budgétaire pérenne de plus d’un million d’euros par an.

Pour Jean-Paul Segade, directeur général de l’AP-HM, cette aide est la bienvenue car elle permet à l’AP-HM de poursuivre ses investissements afin d’offrir les meilleurs soins aux patients et un plateau technique de pointe aux équipes médicales. « L’hôpital de demain est celui qui aura la capacité d’investir. On ne peut sacrifier ce poste même avec une situation économique difficile » estime le responsable.

Le Conseil départemental de santé publique : instance unique en France
Parce que la santé est une préoccupation permanente du Conseil Général un dispositif unique en France, a été conçu sous la houlette du Pr Weiller et du Dr Amiel, vice-président du Conseil général délégué à la santé. L’instance, attentive à l’évolution des besoins et des techniques en matière sanitaire, instruit les demandes de subvention pour les équipements médicaux. Depuis sa création, ce ne sont pas moins de 40 millions d’euros qui ont été investis par le Conseil Général pour financer des équipements innovants pour la santé au sein de l’AP-HM et hors AP-HM.

* La tomothérapie associe la radiothérapie à l’imagerie médicale fournie par un scanner. Jusqu’alors, la France ne possèdait que 6 appareils de ce type : 4 au Nord, 2 dans le Sud-Ouest. L’AP-HM aura le seul appareil du triangle Nice-Clermont-Ferrand-Montpellier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

HCL : une série vidéo destinée aux patients du cancer digestif 

Le mois dernier, les Hospices Civils de Lyon ont publié une série vidéo destinée aux patients atteints d’un cancer digestif, afin d’expliquer en toute transparence le parcours de soins mis en place à l’hôpital Lyon Sud. Une initiative qui se veut rassurante pour les personnes atteintes.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.