Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

15èmes Assises de Toulouse : le futur des CHU en 17 propositions

"CHU", un label synonyme d'égalité d'accès aux soins et d'excellence qui doit être davantage promu, une recherche-innovation dotée de financements pérennes qu'il faudrait mieux organiser et coordonner, le défi de l'e-santé à relever, une présence à l'international à affirmer, une attractivité à renforcer pour les patients étrangers et des parcours professionnels sur mesure pour séduire et fidéliser les talents... En 17 propositions, les doyens des facultés de médecine, les présidents des commissions médicales d’établissement de CHU et les directeurs généraux de CHU définissent les grands axes d'une stratégie de performance pour les 32 centres hospitaliers universitaires de France.
"CHU", un label synonyme d’égalité d’accès aux soins et d’excellence qui doit être davantage promu, une recherche-innovation dotée de financements pérennes qu’il faudrait mieux organiser et coordonner, le défi de l‘e-santé à relever, une présence à l’international à affirmer, une attractivité à renforcer pour les patients étrangers et des parcours professionnels sur mesure pour séduire et fidéliser les talents…  En 17 propositions, les doyens des facultés de médecine, les présidents des commissions médicales d’établissement de CHU et les directeurs généraux de CHU définissent les grands axes d’une stratégie de performance pour les 32 centres hospitaliers universitaires de France. Ci-dessous, l’intégralité des propositions et en lien, les explications données par les responsables lors la conférence de presse filmée à l’issue des 15èmes Assises nationales hospitalo-universitaires, le 9 décembre 2016,

17 propositions

France University Hospitals : une marque internationale

Proposition 1 : Créer la marque internationale « France University Hospitals » et une filiale commune assurant la veille et les réponses aux appels d’offre internationaux

Proposition 2 : Promouvoir l’accueil de patients étrangers en proposant une « charte pour l’accueil de patients étrangers » et en regroupant les offres disponibles sur une page Internet dédiée en anglais www.france-university-hospitals.fr
Proposition 3 : Créer un dispositif « Fellowship in French university hospitals » #my fellowship France university hospital 

"CHU" un label garant de l’égalité d’accès aux soins et de l’excellence sur tout le territoire 

Proposition 4 : Renforcer la politique qualité et les démarches d’évaluation des parcours en associant les praticiens de ville et en impliquant les patients dans les missions de soins, enseignement et recherche 
Proposition 5 : Créer un label CHU reconnaissant l’expertise d’équipes multisites, notamment dans le cadre des GHT, des maisons de santé pluriprofessionnelles et promouvoir la télémédecine
Proposition 6 : Promouvoir et mettre en œuvre une stratégie de groupe « CHU en réseau » sur les missions hospitalo-universitaires et sur la démographie médicale dans chaque région.
Proposition 7 : Intégrer les centres de lutte contre le cancer et les CHU dans des pôles territoriaux de cancérologie pour des projets médicaux communs, des parcours de soins cohérents et la diffusion des meilleures pratiques

Les CHU, fers de lance de l’innovation et du progrès médical

Proposition 8 : Développer les structures collaboratives de soins et recherche intra et inter-CHU par grandes thématiques liées aux parcours patient sur le modèle DHU-IHU

Proposition 9 : Développer le label CHU en matière de recherche, notamment au travers du CNCR (Comité National de Coordination de la Recherche), concentrer dans les CHU les financements des services-support et d’expertise, au service de l’ensemble du territoire
Proposition 10 : Créer une véritable politique d’innovation avec des CHU moteurs de l’écosystème (plateforme innovation du CHU, start-up), assurer son financement par une dotation dédiée de l’ONDAM et développer des équipements innovants par un fond d’amorçage. 
Pour un CHU connecté
Proposition 11 : Construire le modèle français et européen des big data et de la santé numérique : labelliser les entrepôts de données ; mettre en place des consortiums entre CHU, partenaires académiques et industriels
Proposition 12 : Intégrer dans l’université toutes les formations aux métiers de la santé et assurer une formation pratique de qualité, notamment en ambulatoire
Proposition 13 : Diversifier les modalités de recrutement des professionnels de santé et favoriser la promotion professionnelle et les passerelles entre les cursus 
Proposition 14 : Inclure la simulation dans les maquettes de formation initiale et continue de tous les professionnels de santé, publics et privés
Proposition 15 : Développer les outils numériques de formation initiale et continue des professionnels de santé
Un CHU plus attractif pour les professionnels de santé
Proposition 16 : Une évolution des statuts du personnel médical pour une carrière adaptée aux différents temps d’une vie professionnelle longue
Proposer des valences universitaires junior sur des contrats de 5 ans
Contractualiser avec chaque praticien pour reconnaitre et lui permettre de mettre en œuvre ses compétences cliniques, scientifiques, pédagogiques, managériales
Mettre en valeur l’expertise sénior sur les fonctions transversales (simulation, éthique, relations internationale, information médicale) 
Proposition 17 : Une évolution des statuts du personnel non médical pour le développement de nouvelles compétences et nouveaux métiers
valoriser les parcours de formations et les pratiques avancées 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.