Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Acquisition conjointe d’un TEP-TDM

Le Centre Hospitalier Universitaire d'Angers (CHU) et le Centre Régional de Lutte Contre le Cancer - Paul Papin (CRLCC) ont acquis conjointement un nouvel équipement de haute performance pour la détection de certains cancers : un Tomographe à Émission de Positons** couplé à un Tomodensitomère. Il s'agit d'un d'un TEP-TDM de type Discovery ST de dernière génération dont il n'existe que deux autres modèles en Europe.

Le Centre Hospitalier Universitaire d’Angers (CHU) et le Centre Régional de Lutte Contre le Cancer – Paul Papin (CRLCC) ont acquis conjointement un nouvel équipement de haute performance pour la détection de certains cancers : un Tomographe à Émission de Positons** couplé à un Tomodensitomère. Il s’agit d’un d’un TEP-TDM de type Discovery ST de dernière génération dont il n’existe que deux autres modèles en Europe.

Cet équipement, qui relève de la médecine nucléaire, a été mis en fonctionnement en septembre 2003 au bâtiment Larrey du CHU d’Angers. En attendant sa mise en service officielle, il fonctionne depuis le 15 septembre dernier, dans un cadre d’apprentissage, notamment pour la formation des hospitaliers qui utiliseront cet équipement.

TEP : une nouvelle technique de diagnostic médical
Une analyse de l’activité métabolique des tissus
Contrairement à bon nombre de méthodes d’imagerie médicale diagnostique*** qui pour la plupart n’autorise qu’une analyse morphologique des lésions, la tomographie par émission de positons , permet d’analyser l’activité métabolique des tissus (évaluation sous forme d’images de l’activité du métabolisme cellulaire du glucose des différents organes)

Le TEP d’Angers est couplé avec un scanner à rayons X (TEP TDM)
Le fait que le TEP, choisi par le CHU et le CRLCC d’Angers, soit couplé à un TDM (scanner à rayons X ou tomodensitomètre) renforce les performances du système par superposition d’images.
Des améliorations majeures en matière de diagnostic en cancérologie

Les bénéfices pour le patient
La TEP-TDM permet pour 20 à 30 % des patients examinés de modifier leur prise en charge en cancérologie et donc de l’améliorer.

La recherche
Au delà des indications principales*, un certain nombre d’études sont actuellement en cours. Avec la mise en place du TEP-TDM, l’équipe mixte « CHU-CRLCC » va pouvoir participer activement à des activités de recherche et d’évaluation, avec les équipes de Rennes et de Nantes, notamment mener des investigations dans le domaine cancérologie pour les pathologies relevant de la pneumologie, de l’appareil digestif, de la gynécologie, de l’ORL ou encore dans le cadre mélanomes et lymphomes.

Le TEP conforte les missions de l’Institut Angevin du Cancer
Le CHU et le CRLCC, résolument décidés à répondre aux objectifs du « Plan Cancer » national, ont constitué depuis 2 ans une communauté d’établissements de Santé : « l’Institut angevin du cancer ». Cet institut s’inscrit au sein du Réseau de cancérologie Anjou-Maine.

C’est ainsi que les unités de médecine nucléaire des 2 structures ont été regroupées sur un même site au CHU (bâtiment Larrey). Cette collaboration entre les deux unités, qui ont gardé leur identité, permet la mise en commun de moyens lourds et facilite les échanges de techniques. C’est au sein de ce plateau technique commun que le TEP-TDM a été installé. L’acquisition de cet équipement s’inscrit véritablement dans le projet « Cancéropôle Grand Ouest ».

Montant et financement
Équipement et travaux : 2,960 millions d’euros
Financement
Le CHU et le CRLCC ont acquis conjointement le TEP et ont mis en oeuvre les travaux et les équipements complémentaires nécessaires à son fonctionnement.
L’enveloppe cible de l’opération s’élève à 3 M euros. Le Comité Départemental de Maine et Loire de la Ligue Contre le Cancer a décidé de prendre à sa charge le coût de l’équipement (2,5 M euros ) à hauteur de 762 000 euros.
Le TEP figure par ailleurs dans le dossier global de demande de financement présenté au titre du « plan cancer », priorité nationale, pour émarger sur l’enveloppe « Hôpital 2007 ».

————-
TEP TDM = TEP couplé avec un scanner à rayon x
TDM = scanner à rayons X = tomodensitomètre
**Positon ou positron : particule élémentaire à charge positive de même masse que l’électron négatif
***radiologie, échographie, IRM

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”