Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cancer du sein : 30 séances de radiothérapie remplacées par une seule irradiation

L’AP-HM se dote du système Intrabeam, un équipement de dernière génération principalement utilisé dans le traitement du cancer du sein. Au cours de l'intervention, juste après l'ablation de la tumeur, le radiothérapeute procède à une irradiation unique administrant une dose élevée de rayons sur une zone à fort potentiel de récidive, tout en épargnant les organes à risque. Alternative au traitement classique par radiothérapie externe, cette seule irradiation remplace les nombreuses séances (près d’une trentaine) de radiothérapie post-chirurgicale. Un soin en douceur et efficace qui cible le lit tumoral et allège le traitement.

L’AP-HM se dote du système Intrabeam, un équipement de dernière génération principalement utilisé dans le traitement du cancer du sein. Au cours de l’intervention, juste après l’ablation de la tumeur, le radiothérapeute procède à une irradiation unique administrant une dose élevée de rayons sur une zone à fort potentiel de récidive, tout en épargnant les organes à risque. Alternative au traitement classique par radiothérapie externe, cette seule irradiation remplace les nombreuses séances (près d’une trentaine) de radiothérapie post-chirurgicale. Un soin en douceur et efficace qui cible le lit tumoral et allège le traitement.
Cancer du sein : après le diagnostic en 1 jour, le traitement en 1 jour
Après avoir mis en place le diagnostic rapide du cancer sein, l’AP-HM complète son arsenal thérapeutique avec ce nouvel équipement. Recommandé dans 20% des cancers du sein, l’Intrabeam est prescrit en consultation par un radiothérapeute et un chirurgien, en accord avec la patiente. Différents critères sont pris en compte : l’âge de la patiente, l’histologie de la tumeur, sa taille, son agressivité tumorale, l’envahissement ganglionnaire…
Installé dans le bloc chirurgical de gynécologie de l’Hôpital Nord, la radiothérapie intra-opératoire nécessite une collaboration simultanée des gynécologues et des radiothérapeutes. 

L’hôpital Nord devient le premier établissement de santé du nord de Marseille à être doté de l’Intrabeam. Jusqu’à présent, cet équipement était concentré dans le sud de la ville. Dorénavant, les patientes de la zone ouest du département bénéficient aussi de ce soin d’excellence à proximité de leur domicile.
Ce projet est piloté par le Pr Didier Cowen radiothérapeute, chef du service de radiothérapie des hôpitaux de la Timone et Nord et du Pr Léon Boubli, chef du service de gynécologie–obstétrique de l’hôpital Nord.
L’acquisition de ce nouvel équipement représente un investissement de 600 000 €. Il a été financé à hauteur de 66% par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône.
Visionner la radiothérapie peropératoire "Intrabeam" sur la chaine YouTube APHM

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.