Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cancer du sein : acquisition d’un nouveau mammographe numérique

Dans le Nord – Pas-de-Calais, la moitié des patientes bénéficient d'un dépistage organisé avec double lecture. Or 50% n'est pas un taux de participation suffisant pour diminuer la mortalité du cancer du sein, il faudrait atteindre les 70%. L'Hôpital Jeanne de Flandre, établissement agréé vient d'acquérir un nouveau mammographe numérique avec stéréotaxie. Cet équipement de référence en sénologie améliore la qualité et l'organisation du diagnostic (précision, transmission d'images, diagnostic assisté par ordinateur) et devrait inciter un plus grand nombre de patientes à se faire suivre.

Dans le Nord – Pas-de-Calais, la moitié des patientes bénéficient d’un dépistage organisé avec double lecture. Or 50% n’est pas un taux de participation suffisant pour diminuer la mortalité du cancer du sein, il faudrait atteindre les 70%. L’Hôpital Jeanne de Flandre, établissement agréé, vient d’acquérir un nouveau mammographe numérique avec stéréotaxie. Cet équipement de référence en sénologie améliore la qualité et l’organisation du diagnostic (précision, transmission d’images, diagnostic assisté par ordinateur) et devrait inciter un plus grand nombre de patientes à se faire suivre.

A partir de 50 ans, les femmes doivent réaliser tous les 2 ans une mammographie ; recommandation phare du programme de dépistage organisé du cancer du sein, lancé en 2004 sous l’impulsion du ministère de la Santé, avec l’Assurance Maladie, les Conseils Généraux et le soutien de la Ligue contre le Cancer.

Hébergé dans les locaux entièrement rénovés du Centre de Sénologie situé dans le secteur de l’Imagerie de la Femme à l’Hôpital Jeanne de Flandre, cet équipement permet une prise en charge complète de très grande qualité pour toute la pathologie mammaire de la femme, mais aussi de l’adolescente.

Les atouts du mammographe numérique

Le mammographe numérique avec stéréotaxie sert comme son prédécesseur au dépistage du cancer des femmes de plus de 50 ans. Il permet également une meilleure prise en charge des femmes plus jeunes suivies plus précocement en raison de facteurs de risque familiaux de cancer du sein, des femmes ménopausées prenant un traitement hormonal, ou des femmes porteuses de prothèses mammaires. Plus ergonomique, il est également beaucoup moins irradiant que l’ancienne génération de mammographe.

Par ailleurs, doté de la stéréotaxie numérique et d’un système d’archivage, cet équipement permet la réalisation des différents examens sur place (mammographie, échographie, biopsie, répérage). Les macrobiopsies réalisées sous contrôle échographique ou mammographique permettent un diagnostic pré-opératoire très précis, voire même une exérèse complète de certaines lésions bénignes, évitant un geste chirurgical dans certains cas.

L’archivage des données numériques de l’ensemble des examens réalisés facilite un suivi optimal des patientes dans le temps.

Imagerie de la Femme– Centre de Sénologie – 03 20 44 46 47

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.