Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Des coopérations renforcent l’offre de soins dans l’ouest rhônalpin

Favoriser l’accès aux soins et offrir une prise en charge de qualité, à un tarif maîtrisé, sur un territoire particulièrement touché par la précarité, le vieillissement de la population et une pénurie de médecins. Telle est l’enjeu de la coopération inter-établissements conclue entre le Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Étienne et la Mutualité française Loire Services de Soins et d'Accompagnement Mutualistes (SSAM). Sont concernés : la cancérologie, la chirurgie, les urgences, l’imagerie, la gérontologie et le handicap.

Favoriser l’accès aux soins et offrir une prise en charge de qualité, à un tarif maîtrisé, sur un territoire particulièrement touché par la précarité, le vieillissement de la population et une pénurie de médecins. Telle est l’enjeu de la coopération inter-établissements conclue entre le Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Étienne et la Mutualité française Loire Services de Soins et d’Accompagnement Mutualistes (SSAM). Sont concernés : la cancérologie, la chirurgie, les urgences, l’imagerie, la gérontologie et le handicap.
Des coopérations étroites existaient déjà, elles seront renforcées dans le cadre de filières communes et de collaborations médicales. Les deux structures planifient également d’acquérir ensemble de nouveaux équipements. Dès le départ, l’entente est élargie aux centres hospitaliers publics du territoire de santé ouest Rhône-Alpes qui s’étend de Roanne au Nord Ardèche.

6 champs de coopération dans les domaines sanitaires et médicosociaux

Cancérologie
Le premier exemple de partenariat entre les deux structures date de 2002 avec la création de l’Institut de Cancérologie de la Loire. Les deux partenaires ont mis en commun leurs autorisations, leurs compétences et leurs moyens pour structurer la prise en charge en cancérologie dans le département. Cette collaboration dans ce domaine se poursuit aujourd’hui avec de nouveaux projets. Une convention récente en 2011 associe le service d’Anatomopathologie du CHU pour la réalisation d’examens extemporanés en chirurgie du cancer du sein (technique OSNA) et offre également aux praticiens de la Clinique Mutualiste Chirurgicale un accès à la tumorothèque du CHU.
Chirurgie
Ce point essentiel de partenariat porte sur :
– l’urologie, les deux établissements partageront des praticiens.
– la chirurgie bariatrique, la Mutualité française Loire SSAM s’associe au CHU de Saint Etienne en répondant conjointement à un appel à projet national sur la prise en charge de l’obésité massive.
– les deux structures sont parties prenantes, avec les autres centres hospitaliers du bassin de santé, du projet d’organisation de la filière Soins de Suite et Réadaptation (SSR), ces établissements s’attèlent à la rédaction en commun d’un projet médical de territoire phare.
Urgences
Afin d’optimiser l’accueil, le traitement et l’orientation des patients, les deux partenaires travaillent sur la réorganisation des urgences sur deux sites et sur le partage des compétences médicales.
Imagerie
La Mutualité française Loire SSAM, le CHU de Saint Etienne et les centres hospitaliers du bassin périphériques se sont associés dans un projet d’acquisition commune de services et d’équipements permettant l’archivage et l’échange des images médicales via le NumériParc du grand Roanne. Ce projet de PACS* mutualisé permettra ensuite de lancer, en lien avec les radiologues libéraux, dans le cadre de l’IRMAS**, une expérimentation de téléradiologie.
Gérontologie
La Mutualité française Loire SSAM et le CHU de Saint Etienne travaillent ensemble à la création d’un pôle gérontologique dédié à la prise en charge de la personne âgée dans sa globalité, du domicile à la fin de vie, développant des axes de recherche et de formation et prenant en compte le bien vieillir à St Etienne. La Ville de St Etienne et la Caisse Autonome Nationale de Sécurité Sociale dans les Mines (ex CARMI) travaillent également sur ce projet. Ce projet prendra forme dès 2012 avec le lancement de la construction d’un Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) géré par la Mutualité française Loire SSAM et installé sur le site de Bellevue.
Handicap
Les deux structures mettent en place des actions de complémentarités en psychiatrie et en médecine physique et réadaptation. Ainsi, ce sont deux médecins universitaires du CHU de St Etienne assurent la coordination médicale de la Résidence Mutualiste Transverse, établissement dédié à l’accueil temporaire des patients cérébrolésés ouvert en décembre 2011 au Chambon Feugerolles.
D’autres partenariats sont en place depuis de nombreuses années
‐ Biologie : le CHU assure la biologie de la Clinique Mutualiste Chirurgicale.
‐ Addictologie : constitution d’une filière associant le CHU, le CH de Firminy et le Centre Mutualiste d’Addictologie, labélisée Centre d’Addictologie de niveau 2 par l’ARS en 2010/2011.
‐ Les deux structures travaillent en commun au sein d’un GCS Réanimationsurveillance continue, d’un réseau hygiène Loire Sud, d’un réseau de prélèvement multi-organes et tissus, d’un réseau inter-hospitalier d’urgence, du Centre d’Investigation Clinique (CIC) et du pôle de recherche du CHU.
*Le PACS (Picture Archive and Communication System) est un système informatique qui permet d’archiver, d’échanger, de traiter et interpréter des images médicales numériques dans l’ensemble de l’hôpital et à tout moment.
**Imagerie par Résonance Magnétique de l’Agglomération Stéphanoise

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.