Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Des jumelles à vision nocturne pour l’hélicoptère du SAMU 06

Des Jumelles à Vision Nocturne, c’est l’heureuse acquisition que vient de faire la société prestataire du CHU de Nice pour l’hélicoptère du Samu 06. En France, très peu d’hélicoptères sanitaires sont équipés de cette technologie d'avant garde en France. Les Jumelles à Vision Nocturnes augmentent le niveau de sécurité des vols pour les missions de nuit et le domaine d’activité.

Des Jumelles à Vision Nocturne, c’est l’heureuse acquisition que vient de faire la société prestataire du CHU de Nice pour l’hélicoptère du Samu 06. En France, très peu d’hélicoptères sanitaires sont équipés de cette technologie d’avant garde en France. Les Jumelles à Vision Nocturnes augmentent le niveau de sécurité des vols pour les missions de nuit et le domaine d’activité.
L’hélicoptère du SAMU 06 a fêté son 7e anniversaire d’activité au 1er mars 2013.  Il a volé 350 heures en 2012 – un quart d’activité en plus par rapport à 2011 – ce qui représente 408 missions dont 185 primaires (1) et 223 secondaires (2).
Sur ces 350 heures de vol, 23 heures ont été effectuées en vol de nuit (soit 7% de l’activité héliportée). Les amplitudes horaires sont de 8h à 20h du 1er octobre au 31 mars et de 8h à 22h du 1er avril au 30 septembre. La plus grande partie de ses missions primaires ont lieu dans l’arrière pays. On compte également une quarantaine de mission en Corse par an (surtout à Bastia) dans le cadre de transports en néonatologie / pédiatrie.
Cet hélicoptère, avec celui du SAMU 13, a une vocation régionale et peut intervenir sur toute la région PACA. C’est pourquoi la société INAER (le prestataire de l’hélicoptère), en partenariat avec le SAMU 06, a décidé d’équiper et de former ses pilotes aux vols de nuit sous Jumelles à Vision Nocturne. Cette technologie permet la vision de nuit sans lune par amplification de la lumière de faible intensité (environ 20 000 fois) afin de créer des images visibles ; la lumière résiduelle de la constellation étant utilisée et amplifiée à travers l’équipement JVN pour améliorer la visibilité. 

Jusqu’alors, seuls les hélicoptères d’état (Gendarmerie ou Sécurité Civile) et les hélicoptères militaires étaient équipés de ce dispositif.
Données 2011

Nombre d’appels au Centre 15  : 392 727
Nombre d’interventions SMUR terrestre : 6 274
Nombre d’interventions SMUR Héliportée : 353
(1) Primaire : transport du patient depuis le lieu du malaise : domicile, voie publique, établissement recevant du public vers une structure de soin.
(2) Secondaire : transport du patient depuis une structure de soin vers une autre (hôpital vers un centre de convalescence).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.