Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Deuil périnatal : Publication d’un ouvrage collectif à Strasbourg

L’ouvrage collectif « De nous à vous » écrit par le groupe de parole des parents endeuillés par la perte d’un bébé, animé au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS), sera lancé le 21 mars.
L’ouvrage collectif « De nous à vous » a été écrit par le groupe de parole des parents endeuillés par la perte d’un bébé, réuni au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS), afin de sensibiliser familles et professionnels à la particularité de cet accompagnement.
Le groupe de parole des parents endeuillés par la perte d’un bébé, animé au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS), organise, le 21 mars prochain, le lancement de leur ouvrage collectif pour promouvoir une meilleure compréhension et un accompagnement plus juste dans l’épreuve. Intitulé « De nous à vous », il vise à transmettre aux familles touchées par cette épreuve le cheminement de leurs réflexions et à sensibiliser les professionnels aux différentes dimensions à considérer dans le cadre d’un accompagnement.
Une démarche pionnière. Dès 2003, le pôle de gynécologie obstétrique des HUS a proposé aux parents endeuillés de participer à des groupes de parole. Ils sont organisés une à deux fois par trimestre au CMCO de Schiltigheim, et animés par Nadine Knezovic, sage-femme et Florence Becker, psychologue. En quinze ans, plus de 800 personnes ont participé à ces rencontres au cours desquelles la parole est entièrement laissée aux couples, dans un cadre contenant. 
Rapidement, la volonté de retranscrire ces échanges précieux émerge. L’idée est de partager ces réflexions avec d’autres couples qu’une telle épreuve pourrait concerner. C’est également la volonté de transmettre aux professionnels les attentes des parents. 
 « De nous à vous » est un recueil de témoignages forts et émouvants des parents participant à ce groupe. Il est préfacé par le Pr Israël Nisand, Chef du service de gynécologie/obstétrique des HUS et Président du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français. L’ouvrage est également postfacé par la célèbre romancière Agnes Ledig (auteur du best-seller Juste avant le bonheur) qui est une ancienne sage-femme du CMCO et dont la compréhension des difficultés liées à la perte d’un jeune enfant est profonde. L’édition de ces ouvrages a été possible grâce au soutien financier de l’association Semeur d’étoiles
Un évènement de lancement de l’ouvrage sera organisé le 21 mars prochain de 16h30 à 18h30 au CMCO de Schiltigheim en partenariat avec le réseau Naitre en Alsace, en présence d’Agnès Ledig et du Pr Israël Nisand. Des parents endeuillés viendront témoigner à cette occasion. Un moment de partage musical sera organisé par deux mamans et une conteuse viendra illustrer le thème. Seront présents les parents du groupe de parole et leurs proches mais également de nombreux professionnels concernés par l’accompagnement de ces familles (médecins, sages-femmes, protection maternelle infantile, puéricultrices, pédiatres, psychologues…) à qui l’ouvrage sera remis.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.