Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Didier Gosset élu doyen de la faculté de médecine de Lille le 14/12/09

Dynamiser la faculté dans ses résultats à l'examen national classant (ancien concours de l'internat), améliorer la démographie médicale dans le Nord-Pas-de-Calais qui demeure défavorable tant en médecine générale que spécialisée, mettre en place la première année de licence santé (L1 santé) à la prochaine rentrée universitaire, améliorer l'encadrement des étudiants, soutenir la politique de recherche et les relations internationales vers l'Europe et l'Atlantique Nord… Tels sont les défis que le Professeur Didier Gosset et son équipe -élus le 14 décembre 2009- se sont donnés pour ambition de relever durant leur mandat à la tête de la faculté de médecine de l'université de Lille 2.

Dynamiser la faculté dans ses résultats à l’examen national classant (ancien concours de l’internat), améliorer la démographie médicale dans le Nord-Pas-de-Calais qui demeure défavorable tant en médecine générale que spécialisée, mettre en place la première année de licence santé (L1 santé) à la prochaine rentrée universitaire, améliorer l’encadrement des étudiants, soutenir la politique de recherche et les relations internationales vers l’Europe et l’Atlantique Nord… Tels sont les défis que le Professeur Didier Gosset et son équipe -élus le 14 décembre 2009- se sont donnés pour ambition de relever durant leur mandat à la tête de la faculté de médecine de l’université de Lille 2.

Agé de 53 ans, le Professeur Didier Gosset est spécialiste de médecine légale et de médecine interne. Il dirige l’institut de médecine légale et coordonne le pôle de médecine légale et de médecine en milieu pénitentiaire du CHRU de Lille. Il est par ailleurs expert agréé par la Cour de cassation et président en exercice de la société française de médecine légale. Le Professeur Didier Gosset sera aidé dans sa tâche par une équipe rapprochée composée notamment de Madame le Docteur Leroy Martin, des Professeurs Dominique Lacroix, futur Vice-doyen, Bernard Sablonnière, Philippe Deruelle, Eric Boulanger, Patrick Truffert et Michel Cosson.

Siègeront également au conseil de la faculté de médecine de Lille : Olivier Lacoste, directeur de l’observatoire régional de santé et Philippe Lamblin, président de la ligue régionale d’athlétisme. Ces deux représentants de la société civile incarnent l’esprit d’ouverture de la nouvelle équipe décanale.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.