Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Etape lyonnaise de l’exposition « 15 premières mondiales à l’honneur »

Lyon accueillera l'exposition « Le CHU créateur d'innovation, 15 premières mondiales à l'honneur » du 19 au 30 septembre 2009 sous le grand dôme de l'Hôtel-Dieu. Panorama des grands succès des équipes hospitalo-universitaires, cette exposition rend hommage aux innovateurs qui ont su repousser toujours plus loin les limites du possible. A Lyon, le Pr Jean-Michel Dubernard sera mis à l'honneur pour sa contribution à la première allogreffe du visage.

Lyon accueillera l’exposition « Le CHU créateur d’innovation, 15 premières mondiales à l’honneur » du 19 au 30 septembre 2009 sous le grand dôme de l’Hôtel-Dieu. Panorama des grands succès des équipes hospitalo-universitaires, cette exposition rend hommage aux innovateurs qui ont su repousser toujours plus loin les limites du possible. A Lyon, le Pr Jean-Michel Dubernard sera mis à l’honneur pour sa contribution à la première allogreffe du visage.

Les 15 découvertes retenues ont été sélectionnées parmi les 78 premières mondiales signées par les CHU français en 50 d’existence. A travers une vingtaine de panneaux, le visiteur pourra apprécier les prouesses scientifiques et humaines qui ont changé le cours de la médecine et la vie de millions de patients. Organisée dans le cadre du Jubilé des CHU, l’exposition « Le CHU créateur d’innovation, 15 premières mondiales à l’honneur » témoigne du dynamisme de la recherche clinique en CHU.

En marge de l’exposition, les Hospices Civils de Lyon présentent une rétrospective des premières nationales, européennes et mondiales réalisées au CHU de Lyon.

Le vernissage aura lieu le 17 septembre 2009 en présence de M. Paul Castel, directeur général des Hospices Civils de Lyon, de M. le Pr Olivier Claris, président de la commission médicale d’établissement, de Monsieur le Pr François-Noël Gilly, président du comité de coordination des études médicales et de Monsieur le Pr Jean-Michel Dubernard.

Lieu de l’exposition
– Samedi 19 et dimanche 20 septembre (Journées Européennes du patrimoine) de 14h00 à 18h00
– Lundi 21 au mercredi 30 septembre de 12h00 à 14h00
Entrée gratuite
Grand Dôme de l’Hôtel-Dieu
1, place de l’hôpital
69002 Lyon
Tél : 04.72.40.70.30

Lyon est la 9ème étape du tour de France de l’exposition. Après Paris, Lille, Clermont-Ferrand, Grenoble, Bordeaux, Amiens, Montpellier et Lyon, l’exposition se rendra à Marseille, du 3 au 15 octobre 2009 dans le Hall de l’Hôpital La Timone et à Tours, du 17 au 29 octobre 2009 à l’Hôpital Bretonneau, hall du bâtiment B1A

L’exposition bénéficie du soutien du LEM les entreprises du médicament, d’Orange Healthcare et de sanofi-aventis.

Télécharger la brochure de l’exposition

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.