Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Mercredi 30 septembre 2009, les CHU de Brest et de Rennes ont officialisées les coopérations initiées de longue date par leurs équipes en matière de soins, d'enseignement et de recherche. Parmi les partenariats les plus emblématiques, on citera...

Mercredi 30 septembre 2009, les CHU de Brest et de Rennes ont officialisées les coopérations initiées de longue date par leurs équipes en matière de soins, d’enseignement et de recherche. Parmi les partenariats les plus emblématiques, on citera le Pôle Régional de Cancérologie, la neurochirurgie pédiatrique, les allogreffes pédiatriques, la neuroradiologie interventionnelle, la pharmacovigilance ou encore le centre d’implantation auditive de Bretagne et l’institut du Diabète de Bretagne.

Les équipes de chercheurs mutualiseront leurs effort dans les secteurs porteurs de l’innovation technologique (notamment CIC-IT en cardiologie et neurologie rennaise) et l’imagerie (Brest et Rennes), l’étude des thromboses et parois vasculaires (Brest), en s’appuyant sur le réseau interrégional GET HUGO, la génétique, avec un rapprochement sur les questions de méthodologie (Brest et Rennes). L’oncogénétique hématologique, demeure un axe fort notamment autour des plateformes INCa, en relation avec le Cancéropôle…

Les deux CHU concourent à la mission d’enseignement portée essentiellement par les unités de formation de recherche de médecine, d’ondotologie et de pharmacie des deux sites. Ils collaboreront à l’organisation du troisième cycle des études médicales spécialisées, s’engageront dans la reconnaissance de masters recherche portant sur les signaux et image en biologie et en médecine, la génétique, génomique et biotechnologies et les mouvements sport et santé. L’échange d’internes est également au programme de même que l’élaboration d’une politique conjointe de recrutement.

Ce partenariat confortera la dimension hospitalo-universitaire régionale dans l’organisation des soins, la formation des professionnels de santé ou l’amélioration des pratiques professionnelles et de façon générale dans l’ensemble des champs de la promotion de santé, au bénéfice de l’ensemble des établissements publics de santé bretons.

Cette entente conduira les partenaires à rechercher la meilleure organisation territoriale notamment pour les activités de soins de haute technicité, dans une double logique de sécurité et de proximité. Les orientations retenues seront reprises dans les Projets d’Etablissement et contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens des CHU de Brest et Rennes.

Signataires
M. Bernard DUPONT, Directeur Général du CHU de Brest
M. André FRITZ, Directeur Général du CHU de Rennes
Professeur Bertrand FENOLL, Président de la Commission Médicale d’Etablissement du CHU de Brest
Professeur Yannick MALLEDANT, Président de la Commission Médicale d’Etablissement du CHU de Rennes
Professeur Marc DE BRAEKELEER, Doyen de la Faculté de Médecine de Brest- Université de Bretagne occidentale
Professeur Philippe DELAVAL, Doyen de la Faculté de Médecine de Rennes – Université de Rennes 1
M. François CUILLANDRE, Président du Conseil d’Administration du CHU de Brest
M. Daniel DELAVEAU, Président du Conseil d’Administration du CHU de Rennes

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.