Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Future mère et jeune enfant : le CHU et le Conseil général à l’unisson

Parce que les acteurs de la petite enfance sont nombreux et leurs interventions encore trop cloisonnées, parce que le repérage précoce des situations sociale ou psychologique à risque est le meilleur moyen de traiter les vulnérabilités et d'améliorer l'état de santé de la future mère et du jeune enfant, une bonne coordination périnatale entre tous les professionnels du social et du médical s'impose. Elle seule garantira un accompagnement optimal des familles. Tel est l'enjeu de la convention signée par le Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes et le service de Protection Maternelle et Infantile de la Direction de la petite enfance, de l'enfance et de la famille du Conseil Général du Gard, le 11 juin 2010.

Parce que les acteurs de la petite enfance sont nombreux et leurs interventions encore trop cloisonnées, parce que le repérage précoce des situations sociale ou psychologique à risque est le meilleur moyen de traiter les vulnérabilités et d’améliorer l’état de santé de la future mère et du jeune enfant, une bonne coordination périnatale entre tous les professionnels du social et du médical s’impose. Elle seule garantira un accompagnement optimal des familles. Tel est l’enjeu de la convention signée par le Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes et le service de Protection Maternelle et Infantile de la Direction de la petite enfance, de l’enfance et de la famille du Conseil Général du Gard, le 11 juin 2010.

Donner plus de cohérence aux missions des différentes institutions qu’il s’agisse
– de promotion, de prévention et de protection de la jeunesse, de la famille et de l’enfance qui relèvent du Conseil Général,
– de la prise en charge médicale de proximité et de recours, de l’enseignement et de la recherche qui incombent au Centre Hospitalier Universitaire
– des problématiques de handicap des enfants de la naissance à 6 ans gérées par les équipes du Centre d’Action Médico-sociale Précoce (CAMSP).
Les règles d’éthique sont au coeur des conventions, ainsi que la dimension recherche dans le cadre de l’exploitation des données statistiques.

Applications concrètes du partenariat CHU/Conseil Général
A Nîmes, le service de protection maternelle et infantile du Conseil Général* rencontre les femmes majeures ou mineures en situation de détresse dans les locaux du CHU. Les professionnels de P.M.I sont présents dans les différents services du pôle femme enfant : de gynécologie obstétrique, de néonatalogie, de pédiatrie.

Les professionnels de PMI et ceux du Pôle Femme-Enfant du Centre Hospitalier Universitaire sont en liaison constante pour repérer précocement toute situation sociale ou psychologique à risque, pouvant interférer à la santé de la future mère et/ou de l’enfant. La transmission systématique des informations est une des clés pour une anticipation efficace et un accompagnement d’une mère et de son nourrisson.

Dessiner un véritable parcours de santé pour la mère et l’enfant
Un Comité de suivi est chargé de veiller au bon déroulement des actions définies dans le cadre du dispositif conventionnel. Plus largement ce maillage autour de la femme et de l’enfant se fonde sur les orientations définies au niveau national par le plan périnatal 2005- 2007 et la loi réformant la protection de l’enfance, et au niveau régional par la commission régionale de la naissance et le réseau Naître et Grandir en Languedoc Roussillon.
Ces signatures font écho à d’autres conventions autour du parcours de santé de la femme et de l’enfant : la charte sur l’allaitement, le parcours Maternité (signé entre la CPAM, la CAF, Le Conseil général et le CHU), le réseau Périnatalité Nîmois.

*Les Centres de Planification et d’Education Familiale interviennent dans le domaine de la parentalité au cours d’entretiens individuels en lien avec les missions de protection maternelle et infantile qui assurent l’Entretien Prénatal Précoce au moment de la déclaration de grossesse avec pour objectif la mise en oeuvre, le plus tôt possible et avec l’accord des patientes, d’actions d’accompagnement. Parmi elles : la Promotion de la Santé et de la Parentalité, des consultations et des actions de prévention médico-sociales en faveur des enfants de moins de 6 ans, dans l’objectif d’accompagner ou de soutenir les familles dans la construction du lien avec leur enfant

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”