Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

GHT : des avancées mais des obstacles à lever selon la FHF

Des Groupements Hospitaliers de Territoire adaptés aux réalités des bassins de proximité santé et porteurs d’amélioration de la qualité et de l’accès aux soins. Telle est la vision de la Fédération Hospitalière de France (FHF) de la réforme majeure qui va transformer l’offre de soins publique en France. En accord avec les conférences hospitalières, la FHF avait dénoncé les premières versions trop technocratiques et uniformisatrices du projet de décret.

Des Groupements Hospitaliers de Territoire adaptés aux réalités des bassins de proximité santé et porteurs d’amélioration de la qualité et de l’accès aux soins. Telle est la vision de la Fédération Hospitalière de France (FHF) de la réforme majeure qui va transformer l’offre de soins publique en France. En accord avec les conférences hospitalières, la FHF avait dénoncé les premières versions trop technocratiques et uniformisatrices du projet de décret.
Aujourd’hui, dans un communiqué, la FHF note avec satisfaction que le texte publié le 29 avril 2016 correspond davantage aux aspirations des acteurs de terrain. L’instance apprécie notamment les dispositions rappelant le rôle central du projet médical partagé, celles assouplissant le calendrier de production du projet médical et celles concernant le système d’information. Mais la FHF constate que tous les obstacles n’ont pas été levés. Ainsi, il reste à traduire en acte la confiance dans les acteurs de terrain, la reconnaissance d’un pilotage de proximité et les mesures d’accompagnement concernant le devenir des professionnels. Subsistent également les questions concernant la psychiatrie et le médico-social. Quant aux élus locaux, leur rôle reste à définir clairement.
1. Le Ministère et les ARS devront tout d’abord traduire en actes leur intention de laisser aux acteurs le soin de conduire les GHT. Pour l’heure en effet, la confiance aux acteurs de terrain n’est pas encore la politique suivie dans certaines régions.
2. Le dispositif d’accompagnement de la réforme devra également être déployé avec pragmatisme et être piloté par les acteurs de terrain, afin que les bonnes intentions ne se traduisent pas en un nouveau pilotage centralisé.
3. Surtout, les mesures d’accompagnement au changement des femmes et des hommes concernés par les GHT se fait toujours cruellement attendre. Ce manque d’ambition en matière de ressources humaines est préoccupant et un volet RH à la mise en place des GHT devra au plus vite être défini. 
4. La FHF restera également vigilante à ce que les piliers psychiatrique et médico-social puissent être identifiés dans les projets médicaux partagés, avec des modes de pilotage adaptés.
5. L’association réelle et effective des élus locaux, seuls représentants légitimes des citoyens et des territoires, aux différentes étapes de constitution des GHT reste un défi entier, auquel la FHF apportera tout son soutien.
Enfin la FHF rappelle qu’elle sera également active pour développer des initiatives communes avec les représentants de la médecine libérale afin que les GHT soient pensés et structurés en pleine association avec les acteurs de ville.
La FHF en appui à ses adhérents
En interne, l’instance crée une chefferie de projet GHT assurée par René Caillet et une ressource juridique et médicale..
Les GHT au cœur du salon Hopital Expo
Pour poursuivre la réflexion, la FHF donne rendez-vous à ses publics au salon Hopital Expo, à Paris du 24 au 26 mai prochain où de nombreuses conférences seront consacrées aux GHT : la dimension RH, les enjeux en matière de système d’information, les politiques achat ou encore le projet médical et l’ingénierie financière : http://www.parishealthcareweek.com/fr/au-programme/

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.