Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

H numérique : Nantes et Paris lancent un appel à manifestation d’intérêt

Avis aux e-créatifs ! Dans la perspective de la construction de trois nouveaux CHU ultra modernes, l'un sur l'île de Nantes, l'autre au Nord de Paris et le troisième à Lariboisière (Paris intra muros), l'AP-HP et le CHU de Nantes invitent toute structure, personne ou entité, qui souhaite s’investir dans le domaine de la e-santé/numérique des hôpitaux de demain, à déposer sa contribution sur http://digital-chunantes.aphp.fr/ - l'appel est ouvert du 21 juin au 13 octobre 2017.
Avis aux e-créatifs ! Dans la perspective de la construction de trois nouveaux CHU ultra modernes, l’un sur l’île de Nantes, l’autre au Nord de Paris et le troisième à Lariboisière (Paris intra muros), l’AP-HP et le CHU de Nantes invitent toute structure, personne ou entité, qui souhaite s’investir dans le domaine de la e-santé/numérique des hôpitaux de demain, à déposer sa contribution sur http://digital-chunantes.aphp.fr/ – l’appel est ouvert du 21 juin au 13 octobre 2017.
Cette plateforme recueillera les propositions de projets et de partenariats sous cinq thématiques 
> L’expérience des patients (améliorer l’accès à l’hôpital, fluidifier le parcours de soins, impliquer le patient et ses proches…) ; 
> L’expérience des professionnels de santé (systématiser une médecine personnalisée, participative, prédictive et préventive, améliorer le bien-être au travail, repenser les parcours professionnels, faciliter les activités de recherche…) ; 
> L’hôpital intelligent (penser et construire un bâtiment modulaire, évolutif, durable, intelligent et sécurisé…) ; 
> Le déploiement des data / infrastructures / réseaux (rendre l’hôpital interactif, proposer un environnement numérique sécurisé, donner accès à l’information en temps réel…) ;
> Le management de l’innovation (anticiper les changements et garantir l’adaptation permanente des hôpitaux…).
  
Les contributions seront examinées et qualifiées par un comité d’experts de l’AP-HP et du CHU de Nantes. Ce comité, présidé par le Pr Rémy Nizard, Président de la Commission médicale de l’hôpital Lariboisière – AP-HP, est composé d’une quinzaine de médecins, soignants, experts du numérique et représentants de patients.
Les deux établissements pré-sélectionneront des projets, produits et services pour lesquels des partenariats plus avancés pourraient ensuite être construits dans le cadre des trois projets hospitalo-universitaires. L’appel à manifestation d’intérêt représente la première phase d’une démarche pérenne d’innovation ouverte qui débouchera sur des partenariats concrets. Cette participation peut par exemple prendre la forme de :
Une co-création renforcée avec les professionnels experts de l’AP-HP et du CHU de Nantes : évènements (ex. hackathon), ateliers de travail pluridisciplinaires
Pour les entreprises lauréates, un accompagnement personnalisé permettant de tester des projets au plus près des futurs utilisateurs. Cet accompagnement peut aboutir à une expérimentation sur un site pilote.
Les services et technologies identifiés comme essentiels pour les hôpitaux du futur pourront faire l’objet d’une ou plusieurs mises en concurrence dans le cadre des trois projets immobiliers de l’AP-HP et du CHU de Nantes ou de projets hospitaliers connexes. 
Les meilleures contributions bénéficieront d’une large communication et d’un événement de remise de prix. Les résultats seront rendus publics à partir de mi-novembre 2017.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.