Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Jean Debeaupuis nommé Directeur Général de l’Offre de Soins

Par décret du Président de la République en conseil des Ministres du 12 septembre sur proposition de Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, Jean Debeaupuis a été nommé directeur général de l’offre de soins. Il prendra ses fonctions le 1er octobre prochain, en lien avec François-Xavier Selleret, appelé à d’autres fonctions.

Par décret du Président de la République en conseil des Ministres du 12 septembre sur proposition de Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, Jean Debeaupuis a été nommé directeur général de l’offre de soins. Il prendra ses fonctions le 1er octobre prochain, en lien avec François-Xavier Selleret, appelé à d’autres fonctions.
Honoré de la confiance qui lui est faite par la Ministre et le gouvernement, Jean Debeaupuis, directeur général du CHU de Grenoble depuis le 1er septembre 2005, mettra sa double expérience de l’administration centrale et comme hospitalier au service de l’ensemble des acteurs de l’offre de soins.
Il remercie chaleureusement l’ensemble de la communauté hospitalière grenobloise mobilisée pour réussir la modernisation du CHU, et Michel Destot, président du conseil de surveillance pour son soutien constant pendant ces 7 années.
Ses fonctions à Grenoble l’ont amené aussi à exercer la direction commune d’un hôpital de proximité, le Centre Hospitalier de La Mure, et à assurer pendant 5 ans la présidence de l’association gérant les centres de santé de Grenoble, la plus importante association de ce type en France.
Acteur majeur de soins de la région Rhône-alpes, le CHU a renforcé ses coopérations avec l’ensemble de ses partenaires du territoire : libéraux, associations, usagers, université, recherche, industrie, avec le soutien des collectivités. Il coopère étroitement avec les autres CHU de son inter-région, Hospices civils de Lyon, CHU de Saint-Etienne et Clermont-Ferrand, notamment en matière de recherche, d’innovation et de système d’information.
Jean Debeaupuis exprime toute sa confiance dans la capacité du CHU et de sa communauté à poursuivre la modernisation et le redressement bien engagés, dans le cadre du projet d’établissement 2011-2015, dont l’état sera présenté au conseil de surveillance du 28 septembre.
Jean Debeaupuis indique sa fierté et son plaisir d’avoir dirigé le CHU de Grenoble dans un contexte qui reste difficile et d’avoir vu mener à bien par l’ensemble des équipes du CHU de nombreuses réalisations concrètes pour améliorer la qualité et la sécurité des soins et de l’accueil, parmi lesquelles l’Hôpital Couple-Enfant, l’Institut de rééducation Sud et l’Institut de Biologie et pathologie, le développement de la chirurgie ambulatoire, des hôpitaux de jour et de l’hospitalisation à domicile.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.