Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La France modernise son parc hospitalo-universitaire

Un chantier d'une ampleur sans précédent ! Le montant total des travaux et des achats d'équipement est estimé à 3,5 milliards d'euros. Plus des 2/3 de ces investissements seront réalisés avant fin 2007.

La France modernise son parc hospitalo-universitaire

Un chantier d’une ampleur sans précédent !

Le montant total des travaux et des achats d’équipement est estimé à 3,5 milliards d’euros. Plus des 2/3 de ces investissements seront réalisés avant fin 2007.

En 2001, la Conférence des Directeurs Généraux de CHRU alertait les pouvoirs publics sur la vétusté et sur l’inadaptation du patrimoine immobilier des hôpitaux universitaires. Sa requête fut prise en compte et les hôpitaux obtenaient des moyens supplémentaires grâce au soutien à l’investissement accordé dans le cadre du plan Hôpital 2007. Ces nouvelles ressources ont permis d’accroître les efforts de modernisation/reconstruction programmés par les CHRU.

Construction de nouveaux établissements, regroupement de services par grands pôles d’activité, suppression de services miroirs, extension des plateaux techniques… Autant de projets qui permettent d’optimiser les prises en charge des patients et d’améliorer leurs conditions d’accueil et de confort des malades et de leur famille.

De nouveaux hôpitaux sont programmés
Amiens, Clermont-Ferrand, Dijon, Metz-Thionville, Nice, Orléans
programment la construction de nouveaux hôpitaux qui seront édifiés à horizon 2005-2010.

Des restructurations sans précédent sont planifiées
Lyon
: Les programmes de restructuration et de modernisation
Marseille : le renouveau de l’AP-HM
Toulouse : Une modernisation en 26 pôles et 520 millions d’euros d’investissement
Tours : Un plan de modernisation et de reconstruction

Le plus gros chantier hospitalier en cours
Strasbourg

Le nouvel hôpital civil a été visité par Jean-François Mattéi, Ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées,le 19 février 2004

Bâtiments inaugurés dernièrement
Nîmes

Groupe Hospitalo-universitaire Caremeau – février 2004

Opérations achevées depuis un an
Tours

Le centre de pédiatrie Gatien de Clocheville – septembre 2003
L’hôpital Trousseau – juin 2003

Toulouse
Le Nouvel hôpital Paule de Viguier pour la femme, la mère et le couple – mars 2003

Nature et montant des principaux investissements
Amiens

Relocalisation de l’ensemble des activités sur le site sud
notamment pôle femme-enfant : 405 Millions d’euros

Angers
Restructuration des bâtiments Ste Marie : 24 Millions d’euros

Besançon
Remontée Saint Jacques sur le site de Minjoz (suite) : 15 Millions d’euros

Bordeaux
Pole tête cou et pôle cardio-vasculaire Haut-Levêque : 30 Millions d’euros

Brest
Poursuite de la restructuration du site de Morvan en centre-ville débuté en 1996 : 23 Millions d’euros

Caen
Pôle Femme-enfant(E) : 92 Millions d’euros

Clermont-Ferrand
Hôpital Estaing, 1ère phase pôle mère-enfant : 150 Millions d’euros

Dijon
Nouveau bâtiment sur le site de Bocage Central : 145 Millions d’euros

Fort de France
Construction de la Maison de la Femme, de la Mère et de l’Enfant : 48 Millions d’euros

Grenoble
Hôpital couple-enfant : 65 Millions d’euros

Lille
Urgences – Réanimation et regroupement des laboratoires : 55 Millions d’euros

Limoges
Construction de l’Hôpital de la Mère et de l’Enfant : 47 Millions d’euros

Lyon
Futur hôpital couple-enfant : 159 Millions d’euros

Marseille
Pôle Parents Enfants sur le site de la Timone : 197 Millions d’euros

Metz-Thionville
Nouvel hôpital de Metz – médipôle et Restructuration du site de Thionville comprenant un pôle médico-gériatrique et la création d’un pôle mère-enfant : 193 Millions d’euros

Montpellier
Restructuration de l’unité de soins intensifs et de Psychotiques chroniques : 27 Millions d’euros

Nancy
Construction d’un pôle cardio-vasculaire et d’un plateau technique : 120 Millions d’euros

Nantes
Plateau technique (E) : 40 Millions d’euros

Nice
Opération Pasteur II : 293 Millions d’euros

Nîmes
Construction du groupe hospitalo-universitaire Carémeau inauguré en février 2004 : 145 Millions d’euros

Orléans
Dans le cadre de la reconstruction totale du CHR sur un site unique, la construction bâtiment de consultations et d’une nouvelle stérilisation sont programmées : 376 Millions d’euros

Paris
Reconfigurations. des maternités Louis Mourier/Bicêtre/J.Rostand/Cochin ST Paul et des laboratoires et logistisque Cochin ST Paul : 117 Millions d’euros

Pointe à Pitre
Reconstruction unités de soins en psychiatrie (travaux & équipements) : 33 Millions d’euros

Poitiers
Construction et équipement d’un institut régional de cancérologie : 31 Millions d’euros

Reims
Reconstruction de l’établissement : 60 Millions d’euros

Rennes
Hôpital Sud – regroupement femme-enfant : 45 Millions d’euros

Rouen
Surélévation de l’anneau central, Extension du pavillon Dévé : 85 Millions d’euros

Saint-Etienne
Le CHRU passe de 5 à 2 sites de soins, l’activité MCO regroupée sur l’hôpital Nord, l’hôpital Bellevue modernisé : 184 Millions d’euros

Strasbourg
Construction du nouvel hôpital civil : 230 Millions d’euros

Toulouse
Construction sur le site de Purpan d’un plateau médico-technique mutualisé pour : les neurosciences, le pôle céphalique et l’Institut locomoteur. Reconstruction du long séjour de La Grave sur le site d’Ancely et implantation du pôle oncologique sur le site de Larey. : 520 Millions d’euros

Tours
Reconstruction de l’hôpital Bretonneau, modernisation de l’hôpital de l’Ermitage et agrandissement des hôpitaux de Trousseau et de Clocheville : 305 Millions d’euros

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”