Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La relation gagnant/gagnant entre Lyon et le centre hospitalier local Lucien Hussel

Le 4 juillet 2011, les Hospices Civils de Lyon et le Centre hospitalier Lucien Hussel (Vienne) ont signé une convention de partenariat médical . Cet accord aidera l’hôpital local, confronté à des difficultés de recrutement de personnels médicaux et de maintien de certaines disciplines, à rester attractif pour les nouveaux praticiens et soignants. En retour, les patients du centre hospitalier seront adressés de manière privilégiée au CHU lyonnais pour les activités de recours, afin d’assurer une véritable prise en charge graduée et concertée entre les équipes médicales.

Le 4 juillet 2011, les Hospices Civils de Lyon et le Centre hospitalier Lucien Hussel  (Vienne) ont signé une convention de partenariat médical. Cet accord aidera l’hôpital local, confronté à des difficultés de recrutement de personnels médicaux et de maintien de certaines disciplines,  à rester attractif pour les  nouveaux praticiens  et soignants. En retour, les patients du centre hospitalier seront adressés de manière privilégiée au CHU lyonnais pour les activités de recours, afin d’assurer une véritable prise en charge graduée et concertée entre les équipes médicales.

Relancer les  activités de proximité et  former ses personnels

Grâce à cette coopération, les habitants du territoire viennois vont continuer à bénéficier  en toute sécurité des soins d’urgence et médicaux indispensables en proximité (maternités, chirurgie…).  En complément, le CHU répond à des besoins d’expertise ou de recours sur des pathologies complexes qui nécessitent un plateau technique hyperspécialisé et de compétences hospitalo-universitaires.
Sont concernées les activités de gynécologie – obstétrique, chirurgie viscérale, la chirurgie orthopédique, anesthésie, chirurgie vasculaire,    ORL , ophtalmologie, pneumo cancérologie, urgences pédiatriques Télé imagerie, biologie spécialisée. Pour  ces différentes disciplines, le soutien lyonnais pourra prendre  la forme de  vacations de praticiens, de consultations avancées, de tutorat, de visioconférence pour des réunions de concertation pluridisciplinaire, de mise en place de système qualité commun…
Ce partenariat présente d’autres avantages pour le CH de Vienne comme la possibilité de recruter directement et d’actualiser les connaissances des équipes médicales. Déjà, le CH de Vienne se tourne régulièrement  vers les HCL pour offrir des vacances de postes médicaux. Désormais, les deux établissements se concerteront pour élaborer un planning de recrutement et de formation au fur et à mesure des départs en retraite des praticiens actuels.
En matière de recherche, la coopération avec Vienne permettra au CHU d’augmenter les cohortes de patients inclus et favoriser la diffusion des techniques.

Cette collaboration public/public est soutenue par la Fédération Hospitalière de France (FHF) pour qui de tels partenariats constituent « la voie d’excellence pour optimiser l’offre de soins, réduire les coûts et conduire des stratégies de groupe dans une logique territoriale ». L’enjeu est de rassembler les forces pour gagner en qualité des soins, en cohérence et en efficience . Cette approche est largement développée dans l’atlas des coopérations que la FHF a publié en 2010.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.

Dossier : La maladie de Parkinson 

Décrite pour la première fois dans An Essay on the Shaking Palsy (1817) par James Parkinson, un médecin anglais, la maladie de Parkinson, mentionnée souvent en abrégé « Parkinson », est une maladie neurodégénérative irréversible d’évolution lente. La maladie s’installe ainsi au cours d’une longue phase asymptomatique de plusieurs années. Les premiers symptômes ne se font en effet ressentir que lorsque 50 à 70% des neurones dopaminergiques du cerveau sont détruits. Ils se déclarent essentiellement progressivement sous la forme d’un tremblement de repos, d’un ralentissement des mouvements et d’une raideur musculaire. Néanmoins, de nombreux troubles moteurs et non moteurs peuvent s’ajouter à la liste, devenant de réels handicaps dans le quotidien de ceux qui la subissent.

Voici comment le CHU de Rennes agit pour contrer Parkinson

Ce jeudi 11 avril a lieu la Journée internationale de la maladie de Parkinson. L’occasion pour les CHU de valoriser leur implication sur ce sujet, notamment à travers les Centres Experts Parkinson (CEP) affiliés. Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ne manque pas à l’appel, mettant en valeur des actions qui garantissent à la fois une offre diagnostique simplifiée et une prise en charge multidisciplinaire, adaptée au profil de chaque patient.

L’IHU toulousain dédié au vieillissement officiellement lancé

L’Institut Hospitalo-Universitaire HealthAge a officiellement été lancé le 2 avril à Toulouse. Porté par le CHU, l’Inserm et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, cet IHU, le seul exclusivement dédié au vieillissement en France, se donne pour ambition de contribuer au vieillissement en bonne santé des populations et de devenir le centre de référence européen en Géroscience.

Un patient Parkinsonien entreprend le tour du monde à la voile 

Le 10 septembre dernier a retenti le “top départ” des quatorze monocoques participant à l’Ocean Globe Race 2023, une course à voile en équipage autour du monde. A bord du voilier Neptune, deux personnages : le Dr Tanneguy Raffray, ophtalmologue à la retraite, et Bertrand Delhom, ancien moniteur de voile atteint de la maladie de Parkinson. Leur aventure, jalonnée de nombreux défis, est suivie de près par plusieurs professionnels de santé du CHU de Rennes, dont l’avis est à entendre dans le podcast “Qui ose vivra !”