Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Dr Emmanuelle Lepage lauréate du Prix Hugo 2016

Le Dr Emmanuelle Lepage (CHU de Rennes) vient de remporter le Prix HUGO 2016 pour sa recherche originale sur le traitement de la sclérose en plaques (SEP). Son étude conduite sur une cohorte de 200 patients a démontré l’intérêt d’une corticothérapie orale à forte dose. Plus facilement accessible, ce traitement dispensé sur prescription d’un neurologue apporte un meilleur confort aux patients. Il présente aussi un rapport coût efficacité probablement amélioré puisqu’il évite une hospitalisation ou l’intervention d’un professionnel à domicile.
Le Dr Emmanuelle Lepage (CHU de Rennes) vient de remporter le Prix HUGO 2016 pour sa recherche originale sur le traitement de la sclérose en plaques (SEP). Son étude conduite sur une cohorte de 200 patients a démontré l’intérêt d’une corticothérapie orale à forte dose. Plus facilement accessible, ce traitement dispensé sur prescription d’un neurologue apporte un meilleur confort aux patients. Il présente aussi un rapport coût efficacité probablement amélioré puisqu’il évite une hospitalisation ou l’intervention d’un professionnel à domicile. Les résultats de l’étude COPOUSEP (Corticothérapie Orale dans le traitement des POUssées de SEP) ont été publiés dans la prestigieuse revue internationale Lancet, en juin 2015.
Le prix HUGO 2016, d’un montant de 10 000 euros, a été remis à l’occasion de la 2ème journée scientifique de HUGO, le 6 octobre 2016 à Nantes.
5 CHU et 8 hôpitaux impliqués dans la recherche sur le traitement de la sclérose en plaques
Financée par le PHRC inter-régional en 2006, la recherche a impliqué les services de neurologie de 5 CHU, Rennes, Nantes et Brest, ainsi que la Salpêtrière (AP-HP) et le CHU de Nice. Etaient également associés 7 centres hospitaliers Bretons et ligériens, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Quimper, Lorient, Vannes, Pontivy, la Roche sur Yon, et l’hôpital d’instruction des Armées de Brest.  
Le Docteur Emmanuelle Lepage est responsable du Centre Ressources et Compétences Sclérose en Plaques Bretagne (CHU de Rennes). Son réseau est membre de l’association Neuro-Bretagne accréditée par l’ARS Bretagne en 2005. Le réseau de recherche en neurosciences cliniques Bretagne-Loire est officiellement reconnu sous le label West Neurosciences Network of Excellence. Il associe Centres Hospitaliers Universitaires et Centres Hospitaliers généraux  de Bretagne et des Pays de Loire.
En savoir plus sur le prix HUGO
Le Prix HUGO récompense le résultat d’une action emblématique de la dynamique collective interrégionale. Pour en savoir plus : http://www.chu-hugo.fr/fr/prixhugo/
Le Prix est parrainé par le Club des partenaires, constitué début 2015 pour favoriser une meilleure articulation des actions d’HUGO avec les acteurs du monde économique. Pour en savoir plus : href= »http://www.chu-hugo.fr/fr/club/ » target= »_blank »
A propos de HUGO
6 CHU (Angers, Brest, Nantes, Poitiers, Rennes et Tours), 1 CHR (Orléans), un centre de lutte contre le Cancer (Institut Cancérologique de l’Ouest) et un centre hospitalier (Le Mans)
4 régions : Bretagne, Centre Val de Loire, Pays de la Loire, ex. région Poitou-Charentes
Une collaboration née en 2005, constiuée en Groupement de Coopération Sanitaire en 2013
Un objectif : la coopération hospitalo-universitaire en santé, dans le domaine de la stratégie, des soins, de l’enseignement, de la recherche et de l’innovation
http://www.chu-hugo.fr/fr
Contact presse
Cécile Jaglin-Grimonprez  – href= »mailto:cecile.jaglin@chu-hugo.fr » – tél. : 06 23 48 66 41

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.