Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’électrocardiogramme à domicile

L'unité ERM 107 de l'INSERM et l'hôpital Louis Pradel des Hospices Civils de Lyon participent à « Epi-Medics », un projet européen qui vise à doter d'un électrocardiogramme à domicile toutes les personnes à risque cardiovasculaire d'ici quelques années.

L’unité ERM 107 de l’INSERM et l’hôpital Louis Pradel des Hospices Civils de Lyon participent à « Epi-Medics », un projet européen qui vise à doter d’un électrocardiogramme à domicile toutes les personnes à risque cardiovasculaire d’ici quelques années.

Le PEM (Personal ECG Monitor) est un petit appareil électrocardiographe
Le procédé est simple : dès que le patient ressent les symptômes d’un accident cardiaque, il pose 4 électrodes sur sa poitrine et ses poignets. L’appareil enregistre 10 secondes de tracé, qui sont transférés sur un serveur d’alarme, via le téléphone portable du patient. Dans le même temps, le médecin (cardiologue ou généraliste) reçoit un SMS d’alerte. Grâce à un mot de passe et à un code correspondant à chaque patient, il peut consulter le serveur, et visualiser les informations reçues via internet.

Trois scénarii sont possibles
– Alarme de niveau majeur (infarctus aigu, arythmies sévères) : le SAMU est automatiquement averti.
– Alarme de niveau moyen : le médecin prend les décisions qui s’imposent.
– Alarme mineure : un message s’affiche sur l’écran du patient. Il devra être signalé au médecin traitant à l’occasion d’une prochaine consultation.

L’appareil a été testé par 90 patients depuis novembre 2004 L’extension de l’indication et la poursuite de l’expertise de cet outil unique sont limitées par l’absence d’aide institutionnelle. A terme, un grand nombre de personnes souhaitant être médicalisées, qu’elles aient eu ou non un accident vasculaire, pourraient être équipées. Les médecins qui se déplacent au domicile des patients pourraient également en être dotés de même que les services d’urgence des hôpitaux périphériques.

Les enjeux d’une surveillance rapprochée, rendue possible par le PEM, sont de taille. En effet, sur les 50 000 personnes qui décèdent chaque année d’un infarctus du myocarde, 70 % des complications surviennent à domicile.

D’après un article d’Anne-Sophie Léonard, écrit en collaboration avec le Pr Philippe Chevalier, cardiologue à l’hôpital Louis Pradel.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Un nouveau robot chirurgical au CHU de Poitiers

Le mois dernier, le CHU de Poitiers s’est doté du nouveau robot chirurgical Da Vinci X. Une technologie qui permet à plusieurs de ses services de multiplier le nombre d’opérations mais également de développer de nouvelles perspectives pour certaines spécialités.

Une rencontre automobile contre le cancer à Poitiers

Le 30 mai dernier, le CHU de Poitiers célébrait l’ouverture de la 30e édition de l’événement automobile 500 Ferrari contre le cancer, organisé tous les ans par l’association Sport et Collection et le Rotary Club Sud-Vienne, au profit de la recherche contre le cancer. Une manifestation devenue une tradition, et qui accueille depuis 1995 quinze à vingt mille personnes. En l’espace de quelques jours, plus d’un millier de véhicules de prestige ont ainsi été réunis.

Au CHU de Rouen, on forme grâce à la réalité virtuelle

La semaine dernière, le CHU de Rouen annonçait l’acquisition d’un système de vidéo projection immersif et interactif au sein de son centre d’entraînement et de formation par simulation, le Medical Training Center. L’objectif principal : optimiser la préparation des professionnels aux situations sanitaires exceptionnelles et/ou à risques grâce à un outil de réalité virtuelle.

Les CHU à SantExpo : la prévention puissance dix 

La semaine dernière, nous étions présents, pour la troisième année consécutive, sur le stand des CHU de France à SantExpo. Une session placée sous le signe de la prévention avec, au programme, de nombreuses tables rondes accueillant spécialistes et personnalités autour de sujets tels que la transformation écologique, l’attractivité ou encore la cybersécurité. Nous vous proposons de revenir sur dix moments forts.