Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les comptes du CHR Metz-Thionville pour la quatrième fois certifiés sans réserve

Pour la quatrième année consécutive, les comptes du Centre Hospitalier Régional Metz-Thionville ont été certifiés sans réserve, ni observation pour l’exercice comptable 2017. Associée aux bons résultats de gestion enregistrés par le CHR Metz-Thionville en 2017 (excédent consolidé de 6,7 M€), cette certification vient renforcer la crédibilité de l’établissement vis-à-vis de ses partenaires, notamment institutionnels et bancaires.
Pour la quatrième année consécutive, les comptes du Centre Hospitalier Régional Metz-Thionville ont été certifiés sans réserve, ni observation pour l’exercice comptable 2017. Associée aux bons résultats de gestion enregistrés par le CHR Metz-Thionville en 2017 (excédent consolidé de 6,7 M€), cette certification vient renforcer la crédibilité de l’établissement vis-à-vis de ses partenaires, notamment institutionnels et bancaires.
Fruit d’une mobilisation très large au sein du CHR Metz-Thionville, et d’un partenariat solide noué avec les équipes de la Trésorerie hospitalière, le processus de certification des comptes vise notamment à attester de la régularité et de la sincérité des opérations comptables effectuées par l’établissement. Ces résultats témoignent ainsi de la bonne qualité comptable de la gestion du CHR Metz-Thionville et du maintien de la dynamique de contrôle interne déployée au sein du CHR.  

Un gage de fiabilité et de bonne gestion

«A l’instar des années précédentes, la direction générale et toutes les directions fonctionnelles du CHR MetzThionville concernées ont accompagné très activement la démarche de certification, faisant le choix d’une conduite en interne par la direction des finances. Son partenariat avec le trésor public est un des éléments ayant largement contribué à la réussite de cette démarche. Confiante tout au long du processus, je considère que l’absence de réserve demeure une bonne nouvelle car elle est un gage de fiabilité», s’est félicitée Marie-Odile Saillard, directrice générale du CHR.

Une démarche de certification depuis 2013

Cette nouvelle certification sans réserve annoncée  par le cabinet de commissariat aux comptes Grant Thornton, à l’occasion du Conseil de Surveillance du CHR Metz-Thionville du  29 juin dernier, couronne les efforts consentis par l’établissement depuis qu’il s’est engagé dans la démarche de certification en 2013. D’un budget de 548 millions d’euros annuels, le CHR Metz-Thionville a fait partie de la première vague de 31 établissements devant mener à bien ce processus en conformité avec la loi hôpital, patients, santé et territoires (HPST). 
Loin de considérer cette certification comme un aboutissement, le CHR Metz-Thionville entend continuer à parfaire ses procédures de contrôle interne, dans une logique d’amélioration permanente et continue de la qualité de ses comptes. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.