Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’Europe de la Santé prend pied à Strasbourg

Alors que Nice accueille le 34ème congrès de la Fédération Internationale, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, le Centre Hospitalier Universitaire de Liège, en Wallonie (Belgique) et le Centre Hospitalier de Luxembourg (Luxembourg), partenaires dans la construction d'une Europe de la Santé, célèbrent les journées de la coopération hospitalière transnationale, les 22 et 23 septembre 2005. L'occasion de faire le point sur l'état d'avancement du programme INTERREG IIIB qui unit les trois établissements en un réseau de coopération hospitalière tansnationale.

Alors que Nice accueille le 34ème congrès de la Fédération Internationale, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, le Centre Hospitalier Universitaire de Liège, en Wallonie (Belgique) et le Centre Hospitalier de Luxembourg (Luxembourg), partenaires dans la construction d’une Europe de la Santé, célèbrent les journées de la coopération hospitalière transnationale, les 22 et 23 septembre 2005. L’occasion de faire le point sur l’état d’avancement du programme INTERREG IIIB qui unit les trois établissements en un réseau de coopération hospitalière tansnationale.

Un projet qui allie échanges, avancées médicales et formation
La connexion est établie entre les professionnels des trois établissements grâce à l’installation d’une visioconférence et d’un réseau informatique sécurisé. Le site internet www.interreg.chru-strasbourg.fr ouvrira le 23 septembre. Enfin, une étude juridique est en cours, afin de respecter toutes les exigences réglementaires pour définir les conditions du partage des informations nominatives, et les échanges de données médicales.

A l’étude : l’optimisation des prises en charge et des avancées médicales transnationales notamment pour améliorer le traitement et la réinsertion des personnes transplantées hépatiques dans l’Europe du Nord-Ouest. Le bilan d’étape fait état d’une prise en charge psychologique des patients, d’une information du grand public et d’une implication des associations de malades..
La diffusion des innovations en thérapie cellulaire, hématologie et oncologie est favorisée par la mise en commun de méthodes de travail et de technologie.

Les travaux menés en faveur du développement de méthodes cognitives innovantes pour les patients schizophrènes ont déjà permis la création de quatre postes de neuro-psychologues. Ils ont également débouché sur la rédaction de protocoles de prise en charge cognitive et de réinsertion socioprofessionnelle et sur l’élaboration de contrats de rééducation en accord avec le patient

Au chapitre développement ressources humaines, on recense une communauté d’actions transnationales pour l’amélioration de la qualité des soins dans les blocs opératoires et la constitution d’un référentiel pour l’amélioration de la qualité et de la sécurité.

Quant aux formations professionnelles destinées aux gestionnaires de services de soins, elles comprennent désormais un échange annuel d’une quinzaine de formateurs et de stagiaires entre les trois institutions, des séminaires annuels et la constitution d’un réseau collaboratif de formation des cadres de santé.

Une émulation en santé à l’échelle d’un territoire de 5,5 millions d’habitants et de 27 710 km².
Le réseau de coopération hospitalière transnationale Strasbourg- Liège-Luxembourg s’étend sur les 3 régions d’Alsace, de Wallonie et du Luxembourg. Il vise à optimiser les moyens des trois hôpitaux par la mise en commun de leurs potentialités, médicales, humaines, technologiques, scientifiques, intellectuelles et de leur savoir-faire respectif.
Cette démarche tout à fait innovante favorise la coordination d’actions et la création de pôles d’excellence. Elle incite également à la mobilité des médecins, du personnel soignant, des formateurs et enseignants en santé et des managers hospitaliers. Ces échanges contribuent à décloisonner les pratiques et structures en santé pour le bénéfice de tous.

Sur la période 2003-2007, le programme de coopération hospitalière transnationale s’élève à 3 millions d’euros. Il est financé par le FEDER (Fond Européen pour le Développement Régional), les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, le Conseil Général du Bas-Rhin, le Conseil Régional d’Alsace, la Communauté Urbaine de Strasbourg, le Centre Hospitalier Universitaire de Liège et le Centre Hospitalier de Luxembourg

La dimension internationale des hôpitaux
Tandis qu’à Strasbourg s’édifie l’Europe de la Santé, Nice accueille la plus grande conférence internationale de gestion des hôpitaux et des services de santé : le 34ème congrès de la Fédération Internationale des Hôpitaux qui se déroulera les 20, 21, et 22 septembre 2005. Un millier de responsables hospitaliers venus du monde entier sont attendus. Au programme, près de 70 conférenciers débattront des « défis de l’hôpital : risques, qualité, compétences et recherche». Parmi les temps forts de ce congrès, la France se verra mise à l’honneur par l’élection de Gérard Vincent, Délégué Général de la Fédération Hospitalière de France à la présidence de la Fédération Internationale des Hôpitaux. href= »http://www.fih2005.com/ » target= »_blank »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.

A Nantes, un vers marin contribue à sauver un grand brûlé

L’été dernier, le CHU de Nantes a accueilli un patient brûlé sur 85% de son corps. Face à un pronostic vital engagé et à une absence d’alternative, les médecins ont alors demandé l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour utiliser un pansement oxygénant à base de ver marin (Arenicola Marina) et tenter de le sauver. Si ce produit est encore en phase expérimentale, les résultats semblent prometteurs. Nous avons interrogé le Pr Pierre Perrot, Chef de service du Centre des brûlés du CHU de Nantes, sur cette première.