Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Maladies chroniques : Bordeaux confie avec succès le diagnostic et le suivi au projet « Ange Gardien »

Diabète, asthme, bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), polyarthrite rhumatoïde, ces maladies d'origine immunologique présentent un fort risque de chronicisation. Pour poser un diagnostic précoce et limiter le risque d'errance thérapeutique, le CHU de Bordeaux coordonne le projet "Ange Gardien". Après plusieurs mois d'expérimentation dans les Landes, son efficacité a été démontrée. Grâce à lui le parcours de soins de 1 000 personnes a été salutairement simplifié et leur prise en charge accélérée. Explications...

Diabète, asthme, bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), polyarthrite rhumatoïde, ces maladies d’origine immunologique présentent un fort risque de chronicisation. Pour poser un diagnostic précoce et limiter le risque d’errance thérapeutique, le CHU de Bordeaux coordonne le projet "Ange Gardien". Après plusieurs mois d’expérimentation dans les Landes, son efficacité a été démontrée. Grâce à lui le parcours de soins de 1 000 personnes a été salutairement simplifié et leur prise en charge accélérée. Explications…
Progrès dans la coordination ville-hôpital, le projet "Ange Gardien" permet la création d’un parcours de santé personnalisé au tour du patient en reliant les médecins libéraux de premier recours d’un territoire aux médecins experts du CHU de Bordeaux tout en intégrant par les spécialistes locaux. Leur partenariat repose sur l’usage d’un même logiciel collaboratif développé sur l’application mobile dédiée "Paaco-Globule" et hébergé sur les plateformes territoriales d’appui (PTA) mises en oeuvre par l’Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine.
Ainsi, par l’intermédiaire du projet Ange Gardien, les praticiens référents, les Pr Jean-Luc Pellegrin, le Pr Thierry Schaeverbeke, le Pr Patrick Berger, le Pr Patrick Blanco et le Pr Vincent Rigalleau et leurs équipes, assistent les médecins libéraux dans leur exercice d’identification des maladies chroniques et de suivi des patients, tout particulièrement dans des situations complexes. 
Les étapes du suivi  
1- un patient présente des signaux d’alerte qui relèvent d’une des pathologies suivantes, diabète, asthme, bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), polyarthrite rhumatoïde,
2- son médecin généraliste le signale à la plateforme territoriale d’appui de Mont-de-Marsan,
3- la plateforme territoriale d’appui contacte le patient et, avec son accord, ouvre un dossier développé sur l’application PAACO-Globule. Ce logiciel permet des échanges entre généralistes et spécialistes, et un suivi du parcours par une infirmière de coordination de la plateforme,
4- le médecin généraliste, le patient et la plateforme mettent en place le réseau de soins adapté.
1 000 personnes détectées précocement
Expérimenté dans les Landes, l’Ange Gardien a déjà contribué au diagnostic précoce de 1 000 personnes souffrant d’une maladie immunologique. Deux nouveaux départements : la Dordogne et la Gironde vont bénéficier de cette innovation organisationnelle qui simplifie et sécurise le parcours du patient
Le projet Ange Gardien et l’article 51
Le projet Ange Gardien fait partie des candidatures retenues par le ministère des solidarités et de la santé pour l’expérimentation de nouveaux modèles de financement pour des organisations innovantes en santé, dans le cadre de l’article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018.
Pour échanger avec les concepteurs du projet "Ange Gardien", le CHU de Bordeaux vous donne rendez-vous à la Paris Healthcare Week – Paris Expo – Stand CHU de Bordeaux/Région Nouvelle Aquitaine – Hall 7 Stand G61 les 21, 22 et 23 mai 2019.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : La maladie de Crohn

A l’occasion de la journée mondiale des Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la rédaction de CHU Média publie un dossier consacré à la maladie de Crohn.

Le rôle d’un centre antipoison : tout ce qu’il faut savoir 

Dans le cadre de notre série de reportages au CHU d’Angers, nous avons rencontré le responsable du Centre Antipoison et Toxicovigilance du Grand Ouest, le Pr Alexis Descatha. Intoxications, serpents exotiques, veille national champignons… ce dernier a accepté de nous parler des différentes missions de son service.

HAVISAINES : Le CHU d’Angers vise la bonne santé de ses agents

Depuis l’an dernier, le CHU d’Angers déploie HAVISAINES, un dispositif de promotion de la santé à destination de ses professionnels. Au micro de CHU Média, le Pr Alexis Descatha, médecin porteur du programme, revient notamment sur les quatre piliers sur lesquels ce dispositif repose : sport, alimentation, alcool, tabac.

Violences : fin de l’omerta à l’hôpital

La semaine dernière, la Conférence des Doyens de facultés de médecine a publié un communiqué de presse co-signé avec l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP), annonçant un engagement commun dans la lutte contre les violences au travail. Une déclaration qui fait suite aux récentes accusations de violences morales et sexuelles de Karine Lacombe à l’encontre du médecin urgentiste Patrick Pelloux.

L’ICI, nouveau temple de la cancérologie

Le CHU de Brest vient d’inaugurer son nouvel Institut de Cancérologie et d’Imagerie, surnommé ICI. Ce centre, promesse d’un hôpital centré sur l’humain et doté d’une technologie de pointe, est amené à devenir l’un des fers de lance européens dans le traitement du cancer, avec une capacité de 50 000 patients par an.