Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Modernisation des liens ordonnateur-comptable au service des usagers

Jean Debeaupuis, directeur général du CHU de Grenoble, Alain Bonel trésorier payeur général de l'Isère et Jean-Paul Berthier, trésorier principal du CHU ont signé mardi 14 novembre une convention de services comptables et financiers : le CHU de Grenoble figure parmi les premiers CHU à renforcer les liens et à moderniser les échanges d'informations entre les services de l'ordonnateur et ceux du comptable.

Jean Debeaupuis, directeur général du CHU de Grenoble, Alain Bonel trésorier payeur général de l’Isère et Jean-Paul Berthier, trésorier principal du CHU ont signé mardi 14 novembre une convention de services comptables et financiers : le CHU de Grenoble figure parmi les premiers CHU à renforcer les liens et à moderniser les échanges d’informations entre les services de l’ordonnateur et ceux du comptable.

Les partenaires, après avoir conjointement recensé leurs besoins, ont élaboré un plan d’action en s’engageant à mettre en oeuvre, sur la période 2006-2010, 17 actions, organisées selon 3 axes :

– Le rapprochement des services gestionnaires et comptables, la connaissance mutuelle et les échanges d’information se systématiseront et se généraliseront à l’ensemble des secteurs de l’établissement.

– La reconfiguration des chaines administratives de la dépense et du recouvrement représente un enjeu majeur : amélioration du recouvrement par la mise en place d’une démarche qualité partagée, développement et amélioration du fonctionnement des régies de recettes, émission plus rapide et plus régulière des titres de recettes. Un contrôle partenarial sera développé sur certaines dépenses. La dématérialisation facilitera les échanges avec l’assurance maladie et les mutuelles.

La dématérialisation des marchés publics, de la paye, le développement des moyens modernes de paiement comme la carte achat, la carte professionnelle, le débit automatique de certaines dépenses, s’inscrivent quant à eux dans la modernisation de l’administration et doivent permettre de rendre un meilleur service aux usagers et aux agents concernés de l’établissement.

– Enfin, le pilotage financier de l’EPRD de l’établissement de santé requiert l’enrichissement des données comptables et financières de l’ordonnateur par les données détenues par le comptable, notamment au sein des comptes de tiers.

Cette convention approfondit une collaboration ancienne entre les services financiers et la trésorerie du CHU de Grenoble, en l’élargissant à l’ensemble des ressources du réseau du Trésor public et des pôles administratifs du CHU. Elle contribue à la modernisation du CHU dans le cadre de son projet d’établissement 2006-10, et à sa meilleure performance au service des usagers.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

A Caen, le CHU innove pour mieux soigner les tumeurs cérébrales 

Comme chaque année, le mois de février est l’occasion pour les CHU, acteurs majeurs du soin et de la recherche à l’échelle régionale, de mettre en valeur leur implication dans la lutte contre le cancer. Le CHU de Caen est notamment revenu sur ses innovations en matière d’intervention neurochirurgicale. Il est d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, un précurseur en France.

A Reims, des Logisti-soins libèrent du temps aux soignants

A l’écoute de ses soignants, le CHU de Reims mise sur le déploiement d’un nouveau métier au cœur de son Nouvel Hôpital : le logisti-soins. Gestionnaire des activités de restauration, des consommables et de la maintenance du matériel biomédical, celui-ci vise une amélioration nette de la répartition du travail. Entièrement adoptée par les équipes soignantes, cette réorganisation optimise le soin et dégage ainsi un temps indispensable tant aux soignants qu’aux patients.

L’APHM élabore un kit d’urgence pour les missions spatiales 

Le service de Radiologie Interventionnelle de l’Hôpital de la Timone (AP-HM) s’implique dans le partenariat entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), l’Institut de Médecine et Physiologie Spatiale (MEDES) et la Société Française de Radiologie (SFR). Afin d’améliorer la sécurité des astronautes lors des missions spatiales, douze équipes de radiologues ont travaillé sur la conception d’un kit médical d’urgence prenant en charge plus d’une dizaine de pathologies différentes.